Europe

Randonnées et séjours à cheval en Islande

L'Islande à cheval : pour le bonheur des grands espaces et du cheval en liberté ! Devancé par un troupeau de 40 à 60 chevaux en liberté, grâce à votre voyage à cheval en Islande vous vivrez ici l'irrésistible sensation du tölt, une allure étonnante et surtout ludique : deux expériences uniques en randonnée équestre. L'Islande est un cocktail d'eau, de glace et de feu, sculpté par les glaciers, les cascades et les volcans. Chaque année, durant trois week ends d'automne, à l'occasion des grandes transhumances annuelles, l'Islande à cheval s'impose, les cavaliers islandais renouent avec les longues chevauchées de leurs ancêtres pour ramener leurs troupeaux vers les fermes.
Voir tous nos voyages

L'avis des cavaliers

  • Escapade boréale
    Marie-Anne, 44 ans, Pompertuzat
    Très joli voyage très complet, on visite les sites majeurs et on profite des superbes chevaux de nos hôtes très sympathiques et chaleureux . Notre fille de 8 ans a eu un peu froid à cheval quand le vent s'est levé, seul bémol à signaler!
    Découvrir ce voyage équestre
  • Reykjaréttir - Transhumance des moutons
    Marie-Christine, 62 ans, Medreac
    Voyage extraordinaire, une équitation d'extérieur comme j'aime très active. J'ai adoré cette vie en pleine imprégnation avec les éleveurs.
    Découvrir ce voyage équestre
  • Sagas du Sud
    MEGANE, 23 ans, MONTGERON
    Un voyage incroyable parmi les paysages légendaires qu'offrent l'Islande. Des guesthouses propres et agréables et un staff adorable ! Les chevaux islandais sont à découvrir au moins une fois dans la vie d'un cavalier. Attention à ne pas oublier de bien se couvrir :)
    Découvrir ce voyage équestre
  • La piste de Kjolur
    Francine, 52 ans, YVERDON LES BAINS
    Ce fut une expérience magnifique malgré une météo peut clémente. Des chevaux qui töltent très bien. Je soulignerais quand même qu'un peu d'explications au départ sur la monte islandaise aurait été appréciée car le tölt est quand même une allure particulière.
    Découvrir ce voyage équestre
  • Légendes du Nord
    Sandrine, 44 ans, JOINVILLE LE PONT
    Une aventure unique dans un pays magnifique et surtout avec des chevaux Islandais absolument parfaits. Randonner au tölt derrière un troupeau de 50 chevaux en liberté est vraiment une expérience extraordinaire. Le tout sous une petite pluie islandaise pour ne pas avoir trop chaud 😄. Notre guide mettait un soin...
    Découvrir ce voyage équestre
  • Landmannalaugar et le Cercle d'or
    Landmannalaugar et le Cercle d'or

Visa & santé

Formalités

Pour un séjour touristique de moins de trois mois, les ressortissants de la communauté européenne n’ont pas besoin de visa. Le passeport ou la carte d’identité en cours de validité est suffisant. A noter que ces documents doivent avoir une durée de validité d’au moins trois mois après la fin du séjour envisagé.

Vérifiez impérativement votre passeport ou carte d'identité.
Il est de votre seule responsabilité de vous conformer à la réglementation d’entrée dans ce pays avant la date de votre départ.
Si vous voyagez avec des enfants mineurs, vérifiez les formalités de sortie du territoire les concernant. Vous pouvez demander des informations auprès de la mairie de votre domicile, ou de la préfecture et consulter le site : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

Sortie de territoire des mineurs
Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

Conseils pour l'obtention du visa

Rien à signaler.

Adresses des consulats

  • Consulat d'Islande
    8 av. Kléber
    75016 Paris
    Tél. : 01 44 17 32 85
    Fax :
  • Ambassade à l'étranger
    Tungata n°22-PO Box
    1750 Reykjavik 121
    Tél. : +354 551 76 21/22
    Fax : +354 562 55 67
  • Ambassade en France
    8 avenue Kléber
    75116 Paris
    Tél. : 01 44 17 32 85
    Fax : 01 40 67 99 96
    icemb.paris@utn.stjr.is
  • Ambassade d'Islande
    Rond-Point Schuman 11
    1040 Bruxelles
    Tél. : +32 (0)2 238 50 00
    Fax : +32 (0)2 230 69 38
    emb.brussels@mfa.is
  • Ambassade d'Islande
    Rue du Mont-de-Sion 8
    1206 Genève
    Tél. : 022/703 56 56
    Fax : 022/703 56 66
    consulat-is@nbh-law.ch

Santé

Pour ce pays : Aucune vaccination obligatoire n’est demandée pour l’entrée en Islande, mais nous vous recommandons d’être à jour des vaccinations courantes (diphtérie, tétanos, typhoïde, polio).

Recommandations sanitaires :

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ :

O.M.S - http://www.who.int/fr/
Institut de veille sanitaire - http://www.invs.sante.fr/
Institut Pasteur - http://www.pasteur.fr

La majorité des hôpitaux ont un service pour les maladies infectieuses et tropicales. Pour plus d'informations, veuillez consulter celui le plus proche de chez vous.

La responsabilité de Cheval d'Aventure ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Intitulé officiel : : République d'Islande
Capitale : : Reykjavík
Superficie : : 103 000 km²

Population : : 329 040 habitants

Peuples et ethnies : : 94 % d'Islandais

Langue : : islandais, anglais, allemand, langues nordiques

Religion : : 85,5% de luthériens évangélistes, 3,6% des Églises libres de Reykjavík et d'Hafnarfjörður, 2% de catholiques et quelques pratiquants de l'Ásatrú, ancienne religion scandinave

Régime politique : : République constitutionnelle, régime parlementaire
Président : : Ólafur Grímsson
Premier ministre : : Sigmundur Davíð Gunnlaugsson
Le saviez-vous ? : L’effet papillon En 1783, l’éruption du Laki décima 70 % des troupeaux. Emportées par les jet-streams, les cendres obscurcirent le ciel de la France, la température baissa de plusieurs degrés. Les mauvaises récoltes et la disette qui suivirent seraient en partie responsables de la Révolution française

Données socio-économiques

PIB : 12,15 milliards de $US
PIB par hab. : 39 900 $US
Croissance : -3,5%
Inflation : 13,4%
Chômage : 1,6%
Principales activités : pêche, aquaculture, aluminium fabriqué avec le procédé smelting et géothermie
Principaux partenaires : EU (en particulier Allemagne, Norvège, Royaume-Uni, Danemark et Suède), États-Unis

Histoire

870-930 - L'Islande fut tout d'abord habitée par des moines irlandais. Ils considérèrent l'île un peu comme une terre de retraite jusqu'au début du IXe siècle, période à laquelle arrivèrent de Norvège les premiers futurs habitants permanents. C'est le temps de la colonisation, qui s'étend tde 870 à 930, les troubles politiques en Scandinavie provoquant la fuite d'une grande partie de la population.
Xe-XIe siècles - Désireux de vivre en paix, les colons rejetèrent la monarchie au profit d'un régime parlementaire. Ils fondèrent une assemblée locale et l'Alping (assemblée nationale) et élaborèrent un système législatif. Le christianisme devint religion officielle en 999 et contribua à instaurer une certaine unité nationale alors que des tensions divisaient les dirigeants et menaçaient d'ébranler le pouvoir. Le pays prospéra au cours du siècle suivant et développa une économie agraire très active.
982 - Les Islandais se lancèrent dans l'exploration de l'océan Atlantique nord. Erik le Rouge, fils d'un Norvégien exilé, découvrit et colonisa le Groenland en 982. Son fils, Leif Eriksson, serait le premier européen à avoir mis le pied en Amérique du Nord, qu'il baptisa Vinland le Bon. D'après l'une des légendes islandaises les plus fiables, Leif Eriksson aurait toutefois entendu parler de Vinland grâce à un compatriote, Bjarni Herjolfsson, qui avait aperçu ses côtes 14 ans plus tôt. Ces voyages devinrent dès lors la principale source d'inspiration des sagas nordiques.
XIIe-XIIIe siècles - Premier genre littéraire traditionnel, la poésie, généralement héroïque, laissa place aux sagas de la fin du XIIe à la fin du XIIIe siècle. Ces récits épiques et dramatiques décrivaient l'arrivée des premiers colons, leurs amours, leurs disputes et les événements historiques du pays. Elles ont ainsi captivé des familles entières pendant les longues soirées d'hiver et ont permis aux Islandais de se constituer un patrimoine culturel commun.
XIVe siècle - Cependant, cette période de paix et d'indépendance, qui durait depuis 200 ans, prit fin au début du XIIIe siècle. Commence alors le temps des Sturlung, où régnèrent trahison et violence politique. Le roi norvégien Hákon Hákonarson profita de ces troubles pour conquérir le pays, qui devint une province norvégienne, pillée sans merci. Pour ajouter au désastre, le volcan Hekla entra en éruption en 1300, en 1341 et en 1389, provoquant de nombreuses destructions. Le pays subit en outre plusieurs épidémies. La peste qui s'abattit sur la Norvège en 1349 interrompit tous les échanges commerciaux.
XVe-XVIe siècles - À la fin du XIVe siècle, l'Islande passa sous domination danoise. Le conflit opposant l'Église et l'État déboucha sur la Réforme en 1550 et le Danemark imposa la doctrine luthérienne au pays. Pendant deux siècles, celui-ci fut soumis à l'oppression danoise, livré aux pirates du monde entier et en proie à d'incessantes catastrophes naturelles.
1874-1944 - L'étau danois se desserra en 1874. L'Islande élabora une Constitution et fut autorisée à s'administrer. En 1918, elle devint un État indépendant au sein du royaume du Danemark, qui continuait à gérer la défense et la politique étrangère. Lorsque l'Allemagne envahit le Danemark en 1940, l'Islande estima que le royaume n'était plus en mesure de s'occuper de ses affaires et réclama son indépendance complète. Elle l'obtint le 17 juin 1944.
Après-guerre - Les Alliés s'inquiétèrent alors de la vulnérabilité de l'île : Britanniques et Américains dépêchèrent des troupes sur place. Les Américains sont restés, au grand dam d'une grande partie de la population qui souhaitait désormais les voir partir. Les Britanniques se sont, pour leur part, attiré les foudres des Islandais dans les années 1970 en refusant de reconnaître l'élargissement de leur territoire de pêche. Pendant plusieurs années, la période de la pêche fut placée sous le signe de la "guerre de la morue", avec moult anicroches entre les bateaux des deux pays.
1992 - L'économie du pays s'est fragilisée ces dernières années. Les quotas de pêche ont été diminués, le chômage a augmenté et la couronne a été dévaluée. Le conflit ouvert entre les organisations écologistes et l'industrie baleinière, qui s'est retirée de la Commission internationale de la chasse à la baleine en 1992, n'arrange pas le climat politique intérieur.
2000 - En 2000, dans l'espoir de relancer l'économie, le gouvernement a passé un accord sans précédent avec la société Decode Genetics qui lui donne accès à toutes les informations génétiques déjà répertoriées et l'autorise à décoder l'ADN des 295 000 habitants du pays. L'homogénéité génétique de cette population devrait permettre de mieux comprendre les maladies génétiques. Ces recherches devraient assurer un revenu stable au pays pendant plusieurs années.
2001 - Depuis mars 2001, l'Islande appartient à l'Espace Economique Européen (EEE) ainsi qu'à l'espace Schengen.
2004 - En 2004, Ólafur Ragnar Grímsson entame son troisième mandat présidentiel.
2006 - En juin 2006, après le désaveu du parti du progrès aux élections, Halldór Ásgrímsson démissionne et est remplacé par Geir Haarde. En octobre de la même année, seize ans après avoir abandonné la chasse à la baleine à des fins commerciales, l'Islande annonce sa reprise.
2007 - Les élections législatives du 12 mai 2007 ont confirmé la position dominante du parti de l’Indépendance, avec 36,6% des suffrages et 25 sièges au Parlement, mais ont marqué la rupture de la coalition composée depuis 12 ans avec le parti du Progrès. C’est donc avec l’Alliance sociale-démocrate que le Parti de l’Indépendance a formé une grande coalition et un nouveau gouvernement, nommé le 24 mai 2007, à nouveau dirigé par Geir Haarde.
2009 - La crise financière de 2008, qui touche de plein fouet l'Islande, contraint Geir Haarde à démissionner en janvier 2009. Il est remplacé par Johanna Sigurdardottir, première femme à accéder au poste de Premier ministre.

Géographie

GENERAL :
Deuxième plus grande île d'Europe, l'Islande se trouve dans l'océan Atlantique, au nord-ouest de l'Écosse, à l'ouest de la Norvège et au sud-est du Groenland. L'île principale, longue de 500 km d'est en ouest et de 300 km du nord au sud, se caractérise par des plateaux désertiques, des deltas sablonneux, des volcans, des champs de lave et des calottes glaciaires. La moitié du pays dépasse 400 m d'altitude. Le point culminant, Hvannadalshnúkur, est à 2 119 m. Quelque 20 % à peine du territoire, le long du littoral, sont arables et habitables. La majorité de la population et des cultures se concentrent par conséquent au sud-ouest de l'île, entre Reykjavík et Vík.

FAUNE ET FLORE :
Pays relativement jeune, l'Islande connaît encore une intense activité sismique. Les tremblements de terre font partie du quotidien et personne ne semble s'en inquiéter vraiment. Vu la fréquence des irruptions volcaniques et autres secousses, on comprend mieux que les arbres demeurent quasiment inexistants (Signalons toutefois qu'un vaste programme de reforestation a donné naissance à quelques forêts et plantations de bouleaux). Le paysage se caractérise plutôt par de la toundra, des prairies, des marécages et des étendues désertiques. Le renard arctique est le seul mammifère endémique de l'île. Les ours polaires qui dérivent parfois sur des icebergs depuis le Groenland sont pour leur part jugés hautement indésirables. On a introduit rennes, visons et mulots. Les oiseaux abondent, en particulier les oiseaux aquatiques, qui se régalent des poissons et des petits mammifères marins. Plus rares, les poissons d'eau douce rassemblent principalement anguilles, saumons, truites et ombles de l'Arctique.


REYKJAVIK :
Reykjavík ("baie brumeuse") ne ressemble à aucune autre ville européenne. Capitale située le plus au nord de la planète, elle date de la fin du XIXe siècle. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, elle est très rarement dans les brumes en raison des vents qui soufflent en permanence et des sources géothermiques voisines. Elle possède tous les attributs d'une ville moderne, ainsi qu'un quartier ancien intéressant, avec de vieux bâtiments en bois peints en blanc et de jolies maisons pimpantes. On peut gagner la plupart des sites à pied depuis la vieille ville.
Au cœur de la ville, la Old Town abrite des parcs verdoyants, des lacs, des marchés et des musées. Le National Museum permet de se plonger dans la culture scandinave et islandaise. On découvre des reliques religieuses et populaires et des outils datant de la période des premiers colons. A noter la porte d'une église, sculptée vers 1200, qui représente une bataille scandinave avec, en contrebas, des outils marins et agricoles, les premiers bateaux de pêche et des instruments ingénieux. Les amateurs de sagas ne manqueront pas le Árni Magnússon Institute, juste derrière le musée. Il renferme une vaste collection d'ouvrages célèbres, tels Landnámabók et Njáls Saga, restitués par le Danemark après l'indépendance.
La ville moderne s'étend à l'est de la vieille ville. On pourra visiter la Hallgrímskirkja, imposante église censée évoquer une montagne de lave. Même s'il n'est pas d'une grande finesse, c'est sans conteste le bâtiment le plus marquant de la ville. Commencé à la fin des années 1940 et terminé en 1974, il doit son nom à un célèbre poète islandais, Hallgrímur Pétursson. Voyez l'intérieur, baigné de lumière et prenez l'ascenseur qui conduit au sommet de la tour de 75 m de haut, d'où l'on découvre un beau panorama sur la ville. Sur la pelouse, remarquez la statue de Leif Eriksson, triomphalement baptisé "Fils d'Islande, découvreur de Vinland" (Terre-Neuve ou le Labrador actuels).
Ne vous arrêtez pas à l'apparence un peu grossière du Volcano Show. Ce complexe projette des films montrant très clairement les particularités sismiques du pays. On revit quelques-unes des éruptions volcaniques les plus violentes et on assiste à la naissance du volcan Surtsey, surgi des profondeurs marines en 1963. Ce lieu abrite aussi un jardin botanique, un parc d'attractions et plusieurs musées consacrés à des artistes islandais.
Vous dénicherez restaurants et boutiques à petits prix dans la vieille ville ou juste à côté, vers l'est.

Peuple, culture et traditions

Coutumes :
- Le pays rude possède une culture farouchement indépendante, issue des descendants des guerriers et des paysans qui fuirent jadis les régimes tyranniques scandinaves. Débarquant sur cette terre nouvelle et vierge, ils bâtirent des villages et des fermes solides.


Arts :
- Ils sont à l'origine d'une tradition littéraire extraordinairement riche qui repose sur des sagas (qui mêlent les récits de luttes, de batailles, d'exploits, d'événements religieux et d'occupation) et qui forme une œuvre médiévale particulièrement inventive. L'Islande s'est aussi distinguée plus récemment dans ce domaine, lorsque Halldór Laxness a remporté en 1955 le prix Nobel de littérature. La musique traditionnelle (country et chansons réalistes surtout) demeure très appréciée, même depuis le succès international de la star locale, Björk.


Religion :
- L'ancien culte scandinave appelé Ásatrú connaît un regain de popularité, cette fois comme secte officiellement acceptée. Remis au goût du jour dans les années 1970 par un éleveur de moutons, ce culte privilégie les forces naturelles et l'harmonie avec la nature incarnée par d'anciennes divinités.

Quelques mots d'échange

Oui = Já
Non = Nei
Merci = Takk
Merci beaucoup = Takk fyrir
de rien, je vous en prie = _ú ert velkominn, Ger_u svo vel
S'il vous plaît = Vinsamlegast, Takk
pardon, excusez-moi = Fyrirgef_u
Bonjour = Halló, Gó_an daginn
Au revoir, Adieu = Bless
à bientôt = Bless bless
Bonjour = Gó_an daginn
Bon après-midi = Gó_an daginn
Bonsoir = Gott kvöld
Bonne nuit = Gó_a nótt
je ne comprends pas = Ég skil ekki
Comment dit-on ca en [Français]? = Hvernig segir _ú _etta á [íslensku]?

Bibliographie

Guide

Iceland Greenland Faroe Islands, Guide Lonely Planet
Les Oiseaux d’Islande, Michel Breuil
Islande, Guy Bordin & Michel Breuil, Ed. Marcus
Guide des volcans d’Europe, Maurice Kraft, Delachaud & Nieslé
Guide des oiseaux d’Europe, Peterson, Delachaud & Nieslé
Les Oiseaux de mer d’Europe, Jean Dorst, Ed, Arthaud

Bien choisir votre chevauchée

Bien choisir votre chevauchée

Présents dans tout le pays, les chevaux font partie intégrante de la vie islandaise. L'Islande, "ce pays de glace" est un pays merveilleux, une fois la glace brisée !

Direction le sud du pays pour une approche tout en douceur. A cheval, vous découvrez les paysages typiques islandais.

A l'est, la région est accessible avec de courts transferts. Des galops sur les plages de sable noir, des nuits en ferme. Une ambiance différente !

Au nord, paysage volcanique et oiseaux rythment vos chevauchées.

A l'ouest, région très isolée rejoint par avion vous permet de découvrir des endroits très sauvages.


Sur notre blog

Transhumances d'Islande
Presque tous les Islandais montent à cheval et possèdent leur propre animal. La transhumance, qui conduit les chevaux des prairies aux zones montagneuses, ou le grand marché aux chevaux sont autant de traditions hautes en couleur perpétuée dans le Nord de l’Islande. Imaginez des chevaux libres et énergiques descendant de leur pâturage estival à travers de vastes territoires sauvages. Des juments et leur poulain, étalons et jeunes chevaux tracent leur chemin sur ces terres rudes, pas vraiment décidés à quitter leur liberté malgré le retour de l’hiver. Les transhumances annuelles, véritable tradition en Islande, prennent leurs racines dans un lointain passé, lorsque les pâturages entourant les fermes étaient précieusement conservés pour la récolte du foin.

Prolongez votre voyage

    Extension observation des baleines

    Budget : 135 €

    A la rencontre des baleines et des oiseaux dans leur environnement naturel, tout au long de l'année. Chaque tour est unique. Vous aurez peut être la chance d'observer des baleines à bosse, des dauphins à bec blanc, ainsi que de nombreux oiseaux, comme des macareux, des fous de bassan,des guillemots ou bien des goëlands. Bien entendu, il s'agit d'animaux et on ne peut jamais garantir à 100% de pouvoir les observer, mais vous apprécierez de vous mêler à l'habitat sauvage de cette faune exceptionnelle !
    Un à deux départs par jour selon la saison, avec prise en charge en bus depuis votre hôtel à Reykjavik.

    Notre prix comprend :
    Expédition guidée de 3h-3h30. Des vêtements chaud fournis durant la sortie en mer. Les transferts sont programmés 1h avant le début de l'excursion.
    Tarif spécial enfant - Nous consulter

    Extension observation des Macareux

    Budget : 70 €

    Une sortie ludique à bord d'un bateau pour observer les macareux. Vous les approchez au plus près sur l'une des îles où ils vivent. Si le temps le permet, les moteurs du bateau sont coupés à l'approche des oiseaux, afin de profiter des macareux au plus près de leur environnement naturel. Si vous êtes chanceux, vous apercevrez peut être d'autres espèces, commes des canards à tête grise, des sternes arctiques ou encore des cormorants.
    Prise en charge depuis votre hôtel à Reykjavik pour rejoindre le port inclus. Trois départs par jour de mi-mai à mi août.
    Tarif pour les enfants - Nous consulter

    Extension au Blue Lagoon

    Budget : 180 €

    Grâce aux nombreuses navettes proposées, vous êtes libre de venir quand vous le souhaitez et de rester le temps voulu sur place. Vous pouvez choisir de venir depuis la gare routière de Reykjavik ou bien de l'aéroport de Keflavik.
    Navettes à intervalles réguliers toute l'année depuis l'aéroport ou la gare routière pour vous rendre au Blue Lagoon, et depuis le Blue Lagoon vers l'aéroport ou la gare routière, toute la journée.

    Notre prix comprend :
    L'entrée au blue lagoon, les transferts aller/retour depuis l'hôtel à Reykjavík, un masque de boue à la silice, un masque d'algue, une boisson au choix, une serviette de bain
    Tarif Enfant - Nous consulter