La République Dominicaine à cheval
Amérique du Sud > Rép. Dominicaine

Randonnées à cheval en République Dominicaine

Qui ne rêve pas de nager avec son cheval en République Dominicaine dans les lagons bleus, ou de guetter les baleines à bosse non loin des côtes ? Partez en randonnée à cheval en République Dominicaine, les campagnes plantées de canne à sucre, de cacao et de caféiers, les petits ports de pêche et les villages sont presque inaccessibles. Les Dominicains, pourtant en prise avec la pauvreté, embrassent la vie avec passion. Ajoutez une cuisine exotique savoureuse, beaucoup de soleil, un air de merengue et l'omniprésente bachata... des sensations uniques ! Votre randonnée équestre en République Dominicaine reste un moment d'exception !
Voir tous nos voyages

L'avis des cavaliers

  • La Perle des Caraïbes
    janvier 2020 Gilles 59 ans
    C’était magnifique ! Un pays « coup de coeur », vraiment. Les gens sont accueillants, le climat est parfait, les paysages sont beaux, il y a une bienveillance, une nonchalance baignant un esprit d’entreprise à taille humaine partout où l’on va. Je n’ai senti aucune tension raciale alors que l’on croise toutes les... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • République Dominicaine à cheval
    Randonnée à cheval en République Dominicaine
  • Rando à cheval sur la plage en République Dominicaine
    A cheval sur les plages de République Dominicaine
  • Chute d'eau en République Dominicaine
    Cascade - Séjour équestre en République Dominicaine
  • Rando à cheval en République Dominicaine
    Séjour équestre en République Dominicaine
  • Paysage en République Dominicaine
    Paysage idyllique de la République Dominicaine
  • Fruit et dominicain
    Dégustation de fruit pendant la randonnée équestre
  • République Dominicaine à cheval
    Galop sur une plage en République Dominicaine
  • Traditions dominicaines et séjour équestre
    Séjour au coeur des traditions dominicaines
  • Buffet restaurant République Dominicaine
    Buffet - A cheval en République Dominicaine
  • Mer des Caraïbes et plage
    Plage en bord de mer des Caraïbes

Visa & santé

Formalités

Il est impératif de présenter un passeport dont la validité est de 6 mois minimum après la date d'entrée dans le pays.
En cas de séjour d’une durée inférieure ou égale à 3 mois, les ressortissants français ne sont pas soumis à l’obligation de visa.

Depuis le 25 avril 2018, le coût de la carte de tourisme et les taxes de sortie du territoire sont incluses dans le prix des billets d’avion.

Conseils pour l'obtention du visa

Si vous êtes ressortissant français, vous n'avez pas besoin de visa pour un séjour touristique de moins de 3 mois ; il vous suffit d'être en possession de votre passeport en cours de validité et d'obtenir une carte Touristique (payante) à votre arrivée en République Dominicaine. Vous devez également être en possession d'un billet de retour ou de continuité.

Adresses des consulats

  • Calle las Damas
    n°42, Zone coloniale
    BP780 Saint-Domingue
    Tél. : 1809 69 54 300
    Fax : 1809 69 54 311
    ambafrance@ambafrance.org.do
  • Chancellerie
    45, rue de Courcelles
    75008 Paris
    Tél. : 01 53 53 95 95
    Fax : 01 45 63 35 63
    embajadom@wanadoo.fr
  • Ambassade de la République dominicaine
    Avenue Louise 130A
    1050 Bruxelles
    Tél. : +32 (0) 2 346 49 35
    Fax : +32 (0)2 346 51 52
    consudom.amberes@skynet.be

Santé

Aucun vaccin obligatoire pour aller en République Dominicaine, cependant, la mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-polimyélite est recommandée et, selon les conditions d'hygiène et la durée du séjour, celles de la fièvre typhoïde, des hépatites A et B et de la rage également. Contre le paludisme et la dengue, prenez un traitement préventif et veillez à vous protéger contre les moustiques. Attention à la fièvre du Nil et à la leptospinose. Eviter de vous baigner dans des eaux stagnantes.

IMPORTANT : L’épidémie de choléra qui affecte Haïti a touché la République dominicaine, où l’on dénombre 12 cas au 1er décembre 2010. Les autorités maîtrisent la situation mais il est recommandé aux Français résidents ou de passage de respecter les mesures de précaution et d’hygiène de base contre cette maladie.

Une recrudescence importante des cas de dengue est signalée en République Dominicaine. Nos compatriotes qui se rendent dans ce pays ou qui y résident doivent mettre en œuvre des mesures de protections individuelles : Vêtements à manches longues, sprays, diffuseurs électriques, crèmes anti-moustiques (installer, dans la mesure du possible, des moustiquaires de lit).

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ, ainsi que des informations concernant les vaccinations:

O.M.S - http://www.who.int/fr/
Institut de veille sanitaire - http://www.invs.sante.fr/
Institut Pasteur - http://www.pasteur.fr


La responsabilité de Cheval d'Aventure ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement
pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs
connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de
responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de
déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction
ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Vice président : Margarita Cedeño de Fernández
Président : Danilo Medina
Capitale : Saint-Domingue
Superficie : 48 730 km²

Population : 9 980 243 habitants
Peuples et ethnies : 73% de métis (d'ascendance hispano-indienne ou hispano-africaine), 16% d'origine espagnole et 11% d'origine africaine
Langue : Espagnol
Religion : 95% de catholiques
Institution politique : République

Principales activités : Agriculture (café, cacao, tabac et sucre), exploitation minière, tourisme

Histoire

Vers 2600 av. J.-C.: Arrivée sur l'île des premiers habitants connus, les Indiens nomades venus d'Amérique du Sud.

250 av J.-C.: Une deuxième vague de migrants, les Saladoïdes, liés aux anciens Arawaks, s'installe dans l'île. Ils maîtrisent parfaitement l'art de la céramique.

VIIIeme siècle: Troisième groupe à s'intaller sur l'île, les Tainos ("peuple ami" dans leur langue). Puple pacifique, aux techniques agricoles développées, les Tainos cultivent le manioc (que les esclavagistes introduisent plus tard en Afrique), la patate douce, le haricot, la courgette, l'arachide et l'ananas (exportés en Europe).

1492: Pensant avoir atteint les Indes, Christophe Colomb débarque sur l'île, qu'il baptise la isla Espanola, devenue Hispaniola. objectif numéro un de cet ambitieux marin: trouver de l'or.

1494-1519:Réduits en esclavage par les soldats espagnols qui les forcent à exploiter les mines d'or, les Taínos succombent à la malnutrition, aux maladies et aux mauvais traitements. De 400 000 à l'arrivée de Colomb, leur nombre passe à moins d'un millier 25 ans plus tard. En 1519, les mines d'or sont épuisées et les derniers Taínos s'enfuient dans les montagnes.

1520:Arrivée des premiers esclaves africains amenés par les Espagnols, planteurs de canne à sucre et éleveurs de bétail. En 1568, les esclaves sont au nombre de 20 000.

1697:Le traité de Ryswick partage l'île entre la France (partie occidentale) et l'Espagne (partie orientale).

1795:L'île entière devient française.

1801:Le général haïtien Toussaint Louverture, chef des esclaves, s'empare de Saint-Domingue. Les troupes de Napoléon Bonaparte regagnent la capitale un an plus tard.

1808-1809:Les Dominicains chassent les Français.

1814-1821:L'Espagne reprend le contrôle de son ancienne colonie.

1821:Proclamation de la République dominicaine.

1822-1843:Les Haïtiens réunifient l'île. Les tensions s'accroissent entre Haïtiens et Dominicains.

1844:Juan Pablo Duarte instaure sans coup férir la seconde République dominicaine.

1861:Le général Pedro Santana Familias, chef de l'armée dominicaine, accepte l'annexion du pays à l'Espagne.

1865:Les Dominicains reconquièrent leur indépendance à l'issue d'une guerre contre l'Espagne qui laisse le pays en plein chaos.

1870-1916:Livrée à l'anarchie, la République dominicaine tombe peu à peu sous le contrôle américain.

1916-1924:Domination américaine.

1930-1947:Sanglante présidence du dictateur Rafael Trujillo.

1947-1961:Par présidents fantoches interposés, Trujillo règne jusqu'à son assassinat en 1961.

1962-1963:Juan Bosch Gaviño, président du Parti révolutionnaire dominicain, est élu président. Il est chassé un an plus tard par un coup d'État militaire.

1965:Les forces révolutionnaires se soulèvent contre le régime militaire. Intervention militaire américaine pour les empêcher de reprendre le pouvoir.

1978:Le dirigeant du parti révolutionnaire dominicain, Antonio Guzmán, est élu président.

1982:Jorge Blanco accède à la présidence, mettant un terme à quatre années de népotisme, corruption et dilapidation de l'économie.

1986-1994:Retour au pouvoir de Balaguer qui impose un régime dictatorial, truque les élections pour se maintenir en place et provoque la ruine économique du pays.

1996:Élection à la présidence de l'avocat Leonel Fernández.

Mai 2000:Élection d'Hipólito Mejía à la présidence (Parti révolutionnaire dominicain), qui entame un plan de lutte contre la corruption et la pauvreté.

Mai 2002:Les élections législatives confortent la suprématie du parti au pouvoir.

2004:En août, Leonel Fernandez est réélu président de la république. Il améliore les relations avec les États-Unis, destination de 85% des exportations, en supprimant des taxes douanières. Un ouragan cause de grands dommages en République Dominicaine et tue près de 1 000 personnes en Haïti.

2006:Les élections législatives, sénatoriales et municipales du 16 mai ont permis au Président et à son gouvernement de disposer d’une majorité absolue au Sénat et à l’Assemblée Nationale. Par ailleurs, ils remportent près de la majorité des 151 municipalités du pays. Bien que disposant de tous les leviers institutionnels indispensables pour la réforme du pays, Leonel Fernandez n’a fait avancer aucun des chantiers jugés prioritaires, à savoir l’éductation, la santé et l’énergie électrique en proie depuis plus de deux décennies à une profonde crise particulièrement handicapante pour le développement du pays.

2008:Leonel Fernández est réélu président de la République lors des élections du 16 mai.

2012- Danilo Medina est élu président de la République lors des élections du 16 mai 2012.


Géographie

La République dominicaine occupe la partie est de l'île d'Haïti (Hispaniola), située au centre de l'archipel des Caraïbes. Elle s'étend sur deux tiers de l'île, tandis qu'Haïti occupe le dernier tiers. Une frontière de 388 km sépare les deux pays. Au nord, la Cordillère centrale succède à la plaine côtière qui longe l'Atlantique. La Cordillère centrale s'élève au centre : le Pico Duarte, sommet le plus élevé des Caraïbes, culmine à 3175 m. Plaines et collines dominent à l'est. Saint-Domingue, la capitale, se trouve sur la côte sud. Au sud-ouest s'étendent des déserts et le Lago Enriquillo, un lac salé situé à 40 m sous le niveau de la mer. Il est peuplé de crocodiles et la célèbre Isla Cabritos, au milieu du lac, abrite des iguanes géants.

Peuple, culture et traditions

Il reste peu de traces des Taïnos, les indiens originels de l'île, tous ont été éliminés par les Espagnols. Quant aux esclaves africains, qui n'avaient le droit ni de parler leur langue natale ni de se livrer à leurs cérémonies traditionnelles, ils furent dépossédés de leur culture. Post-colombienne, la culture dominicaine est essentiellement héritée de l'Espagne.

La politesse revêt une grande importance dans les rapports sociaux. Saluez toujours votre interlocuteur, dans le bus ou même dans un magasin, avant d'engager la conversation. Optez pour une tenue simple, mais toujours correcte, en évitant le style débraillé (chemise hors du pantalon...). Le port du short n'est pas permis dans les bâtiments officiels. Quant aux bijoux, même s'ils ne sont pas de grande valeur, mieux vaut ne pas les exhiber.

Nourriture:
Un peu grasse, la cuisine dominicaine, d'influence espagnole, n'en est pas moins savoureuse et souvent épicée. La viande de chèvre, très prisée, se consomme de multiples façons. Repas typique, la bandera, comprend riz blanc, haricots rouges, ragoût de viande, salade et banane plantain frite. Poissons et fruits de mer grillés.

Religion:
Si l'immense majorité de la population est catholique peu pratiquante, la plupart des immigrés haïtiens et leurs descendants se déclarent de confession catholique mais adhèrent plutôt au vaudou, dont ils pratiquent les rites en secret (rites considérés comme par le gouvernement et la population en générale).

Art:
Omniprésente, sorte d' "opium du peuple", la merengue est la musique la plus populaire du pays. Vous en prendrez plein les oreilles, que ce soit au restaurant, dans la rue, à la plage ou dans le bus ! Comme ailleurs dans les Caraïbes, la salsa connaît aussi un grand succès, de même que la bachata, country music locale.

Les peintres talentueux ne manquent pas dans le pays.

Quelques mots d'échange

Salut : hola
Bonjour (le matin) : buenos días
Bonjour (l'après-midi) : buenas tardes
Bonsoir/bonne nuit : buenas noches
Au revoir : adiós
Comment allez-vous ? : ¿ cómo está ?
Bien, merci : estoy bien, gracias
S'il vous plaît : por favor
Excusez-moi : perdóneme
Combien cela coûte-t-il ? : ¿ cuanto cuesta esto ? / ¿ cuanto vale ?

Bibliographie

Guide

Guide du Routard République dominicaine, Saint-Domingue 2015 13 août 2014 de Collectif

République dominicaine - 1ed 2 janvier 2015 de LONELY PLANET, Lonely Planet

Petit Futé République Dominicaine 19 novembre 2014
de Petit Futé

Cartographie

REPUBLIQUE DOMINICAINE/HAITI - 1/600.000 15 mars 2011 de Collectif

Haïti & République Dominicaine : 1/350 000 - 1/400 000 1 novembre 2010 de ITMB

Littérature

-"L'Insurrection des esclaves de Saint-Domingue, 22-23 août 1791", de Laënnec Hurbon.
Actes de la table ronde internationale de Port-au-Prince (8-10 déc 1997). Un ouvrage historique collectif sur un événement considérable, qu a ouvert la voie à Toussaint Louverture et à l'abolition de l'esclavage.