Moyen-Orient > Maroc Atlas

Faites une randonnée à cheval au Maroc dans l'Atlas

Nul doute, le Maroc est une grande nation cavalière, faire des randonnées équestres au Maroc est un vrai bonheur. Depuis la nuit des temps, le Maroc voue une passion au cheval, rien de plus naturel que d'explorer ses richesses pendant une randonnée à cheval au Maroc. La beauté du Haut Atlas n'a d'égale que celle des villes impériales. Essaouira, ancien comptoir portugais balayé par les alizés, vit au rythme de la musique gnaoua, tandis que l'effervescence de Marrakech se transforme en douce quiétude dans toutes les campagnes berbères. Le partage et le don de soi sont un devoir au Maroc. Vous les partagerez pendant votre randonnée équestre au Maroc.
Voir tous nos voyages

L'avis des cavaliers

  • Anti-Atlas, Désert et Océan
    décembre 2019 Margaux 22 ans
    Une belle randonnée permettant de découvrir la beauté du Maroc dans une région avec peu de tourisme. Les chevaux sont pleins d'énergie et de parfaits compagnons de voyage ! Et c'est sans compter sur la disponibilité et la sympathie de notre guide Mohamed et sur les bons petits plats de midi de Brahim nous permettant... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Randonnée au ranch du grand sud
    octobre 2019 JUSTINE 14 ans
    Accueil chaleureux, sécurité maximum.
    Découvrir ce voyage équestre
  • Anti-Atlas, Désert et Océan
    octobre 2019 nicolas 39 ans
    Une très belle randonnée, bien organisée et à un rythme soutenu. C'est le Maroc et il faut faire abstraction de certaines commodités Européennes. Notre groupe était très homogène, les guides sont très sympas et prudents. Les transferts et l'accueil au ranch se sont déroulés sans problème. Le plus de cette rando est la... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Séjour au Ranch du Grand Sud
    septembre 2019 CATHERINE 64 ans
    Un ranch aux lignes épurées, des chambres dans la belle tradition berbère, confort et esthétique, des beaux chevaux heureux et bichonnés , bonne cuisine typique, des belles randonnées mer et/ou montagnes, bref une semaine de rêve avec en prime les sourires de Barbara et Thierry, leur disponibilité et leur extrême... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Séjour au Ranch du Grand Sud
    septembre 2019 Pascale 58 ans
    Séjour parfait et dépaysant à souhait dans cette superbe région du grand Sud .Nourriture excellente, chevaux superbes adaptés à tous niveaux équestres. Toute l'équipe du Ranch est adorable, et attentive aux hôtes. Expérience à renouveler au plus vite.
    Découvrir ce voyage équestre

Visa & santé

Formalités

Un passeport en cours de validité (valide pendant toute la durée du séjour) est indispensable pour les ressortissants français, belges et suisses. Vérifiez impérativement ce passeport. Il est de votre seule responsabilité d’obtenir votre passeport et de vous conformer à la réglementation d’entrée dans ce pays avant la date de votre départ.
ATTENTION PASSEPORT OBLIGATOIRE - LA CARTE D'IDENTITE NE SUFFIT PLUS

Si vous voyagez avec des enfants mineurs, vérifiez les formalités de sortie du territoire les concernant.
Vous pouvez demander des informations auprès de la mairie de votre domicile, ou de la préfecture et consulter le site Service- public https://www.service-public.fr/

IMPORTANT: A partir du 15 janvier 2017, autorisation de sortie du territoire rétablie. L'enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :
Pièce d’identité valide du mineur : passeport OBLIGATOIRE + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site France Diplomatie https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ )
Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : passeport
Formulaire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale (site Service- public https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F149302)

Conseils pour l'obtention du visa

Pas de visa pour les ressortissants français.
Vous pouvez aussi consulter le site France Diplomatie : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/maroc/

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants Français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès du consulat systématiquement avant d'envoyer votre dossier.

Adresses des consulats

  • Paris | Ambassade du Maroc
    5, rue Le Tasse
    75116 Paris
    Tél. : 01.45.20.69.35
    Fax :
    info@amb-maroc.fr
  • Ambassade de France au Maroc
    1 rue Aguelmane Sidi Ali Agdal BP 602
    Rabat - Chellah

    Tél. : +212 5 37 27 66 00
    Fax : +212 5 37 27 67 11
    webmestre@ambafrance-ma.org
  • Moroccan Consulate
    Diamond House
    97-99 Praed Street, Paddington
    W2 1NT London
    Tél. : +44 020 7724 0624
    Fax :

Santé

Pour ce pays :
Vaccinations obligatoires : aucune vaccination obligatoire n’est demandée pour l’entrée au Maroc. Aucune vaccination n’est obligatoire, mais il est recommandé de se prémunir contre les hépatites A et B, la typhoïde.

Paludisme : le risque de transmission de la maladie est très limité. Prévoir une protection anti-moustiques. Le pays connaît des cas sporadiques de transmission de paludisme : il est possible de ne pas prendre de traitement préventif, mais il est nécessaire de consulter un médecin en cas de fièvre.

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ :
O.M.S - http://www.who.int/fr/
Institut de veille sanitaire - http://www.invs.sante.fr/
Institut Pasteur - http://www.pasteur.fr

La majorité des hôpitaux ont un service pour les maladies infectieuses et tropicales. Pour plus d'informations, veuillez consulter celui le plus proche de chez vous.

La responsabilité de Cheval d'Aventure ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Intitulé officiel : Royaume du Maroc
Capitale : Rabat
Superficie : 710 850 km² (avec le Sahara occidental)

Population : 33 848 242 habitants

Peuples et ethnies : 55% d'Arabes, 44% de Berbères, minorités juives (0,2%) et maures
Langue : arabe, berbère (français, espagnol dans certaines régions)
Religion : Islam (98% de musulmans, 1,1% de catholiques, 0,2% de juifs)
Régime politique : monarchie constitutionnelle et héréditaire

Chef gouvernement : Abdel-Ilah Benkiran
Roi : Mohammed VI

Le saviez-vous ? : les femmes en marche. Dans les années 1980, l’Association française de la grande traversée des Alpes a ouvert un centre de formation pour les accompagnateurs en montagne marocains. Plusieurs jeunes filles berbères en sont sorties diplômées, une belle réussite dans un pays où l’émancipation des femmes est encore un combat.
Le saviez-vous ? : Le 12 juin 1923, le marquis de Ségonzac, grand explorateur de l’Atlas atteint le sommet du J’bel Toubkal (4167m), toit de l’Afrique du Nord. Il n’était pas le premier, puisqu’il y découvrit un lieu de culte des tributs berbères.

Données socio-économiques

Population totale (2013) : 33,008,000
Revenu national brut par habitant ($ internationaux PPA, 2013) : 7,000
Espérance de vie à la naissance h/f (années, 2013) : 69/73
Quotient de mortalité 15-60 ans h/f (pour 1000, 2013) : 170/121
Dépenses totales consacrées à la santé par habitant ($ int., 2012) : 340
Dépenses totales consacrées à la santé en % du PIB (2012) : 6.4
Principales activités : agriculture, minerai, tourisme, pêche
Principaux partenaires : France, Espagne, Italie

Histoire

IIe siècle av. J.-C. - Les Phéniciens fondent Carthage, dans l'actuelle Tunisie. L'influence de la ville rayonne sur l'ensemble de l'Afrique du Nord et de la Méditerranée.
146 av. J.-C. - Chute de Carthage et début de l'occupation romaine.
429 - Les Vandales de Genséric se lancent à l'attaque des possessions romaines d'Afrique du Nord. Leur royaume doit faire face aux attaques berbères et tombe rapidement en décadence.
476 - Chute de l'empire romain. L'empire byzantin dirige de loin les affaires nord-africaines.
649 - Venus d'Egypte, qu'ils ont convertie à l'islam, les Arabes se lancent à l'assaut de l'Afrique du Nord. Les troupes byzantines et berbères leur font face.
710 - Dernier rempart contre la domination arabe sur l'Afrique de Nord, les tribus berbères se convertissent à l'islam.
740 - Les gouverneurs arabes sont chassés du Maroc.
780 - Moulay Idriss fonde la première dynastie marocaine.
vers 1050 - Arrivée au pouvoir de la dynastie des Almoravides, qui dirige un vaste empire.
1130-1200 - Les Almohades conquièrent l'ensemble du Maghreb. C'est l'âge d'or du développement culturel marocain. L'empire almohade s'effondre et il est remplacé par les Mérinides.
1415/1515 - Les Européens s'intéressent au Maroc. Les Portugais s'emparent de Ceuta, les Espagnols créent des avant-postes sur les côtes du pays, alors dirigé par les Ouattasides (Fès) et les Saadiens (Marrakech).
Milieu du XVIe siècle - Les Saadiens s'allient avec les Espagnols pour contrecarrer l'avancée de l'empire ottoman.
1660 - La dynastie des Alaouites (notamment Moulay Ismaïl) règne sur le Maroc et multiplie les relations avec la France.
1844 - Les positions françaises en Algérie inquiètent les Alaouites, qui s'engagent dans un conflit avec la France. Mogador (Essaouira) et Tanger sont bombardées. Le traité de Tanger ramène le calme mais ne stoppe pas les volontés expansionnistes européennes au Maroc.
1884 - Les Espagnols s'implantent au Sahara Occidental.
1906 - Conférence d'Algésiras : les nations européennes délimitent leur influence au Maroc. L'Espagne et la France sont privilégiées.
1907 - L'assassinat de ressortissants français sert de prétexte au début d'une occupation française au Maroc.
1912 - La Convention de Fès instaure le protectorat français. L'Espagne contrôle le nord du pays.
1912/1956 - Les années du protectorat français sont marquées par une forte émigration française, le développement des moyens de transport, le déplacement de la capitale à Rabat et la naissance d'une contestation anti-française. Sympathisant avec les nationalistes marocains du parti de l'Istiqlal, le Sultan Mohammed V est exilé en 1953. Paris décide la fin du protectorat en 1955.
1956 - Indépendance. Mohammed V est proclamé roi du Maroc. L'Espagne renonce également à son protectorat mais garde les enclaves de Ceuta et Melilla.
1961 - Hassan II succède à son père Mohammed V. Il promulgue une Constitution l'année suivante. L'opposition de l'UNFP de Ben Barka est virulente.
1965/1970 - L'assassinat de Ben Barka est à l'origine de troubles graves. Hassan II décrète l'état d'urgence.
1975 - "Marche verte" : 350 000 volontaires marocains sans armes pénètrent au Sahara Espagnol, dont ils demandent la restitution. Après le retrait espagnol, le Maroc occupe la majeure partie de cet immense territoire.
1977 - Les partisans du roi remportent les élections.
1978 - L'ONU se prononce en faveur de l'autodétermination des Sahraouis (habitants du Sahara Occidental) et condamne l'occupation marocaine. Sur place, les combattants du Polisario luttent contre l'armée marocaine. Le Maroc favorise l'implantation de familles marocaines dans ce territoire contesté.
1991 - L'ONU crée une force de maintien de la paix au Sahara Occidental.
1997 - Un référendum portant sur l'autodétermination du Sahara Occidental est décidé sous l'impulsion de l'ONU. Il est fixé à juillet 1998.
En décembre, l'opposition démocratique remporte les élections législatives.
1998 - Nomination d'un Premier ministre socialiste, Abderrahmane Youssoufi.
1999 - La date du référendum est repoussée à juillet 2000, les deux parties ne parvenant pas à trouver un accord sur la constitution des listes électorales. L'année du Maroc en France donne lieu à de multiples manifestations culturelles. En juillet, décès de Hassan II sur le trône depuis 1961. Son fils, Mohammed VI, lui succède.
2001 - A l'issue de difficiles négociations, le conseil de sécurité prolonge la mission de l'ONU au Sahara Occidental.
2002 - L'Union socialiste des forces populaires (USFP) du Premier ministre Abderrahmane Youssoufi remporte les élections législatives. Le roi Mohammed VI nomme un nouveau gouvernement dont le courant islamiste, qui avait fait une percée aux précédentes élections, est absent. En mars, le roi annonce son mariage avec une jeune informaticienne de 24 ans, Salma Bennani.
2004 - Un séisme fait plus de 500 morts dans le nord du pays.
2005 - A la suite des attentats islamistes de Casablanca en mai 2003 et de Madrid en mars 2004, dont la plupart des auteurs sont marocains, le Maroc se rapproche de l'Union européenne et des Etats-Unis pour vaincre le terrorisme.
2006 - Le 1er janvier, l'accord de libre-échange signé avec les États-Unis entre en application.
2011- Douze années après le début du règne, le Maroc est touché en 2011 par les remous du Printemps arabe et connaît une série de manifestations populaires. Le roi fait alors approuver une nouvelle Constitution par référendum. Les élections législatives qui s'ensuivent sont remportés par les islamistes modérés du PJD, qui forment un nouveau gouvernement de coalition avec d'autres partis politiques, mené par Abdel-Ilah Benkiran.

Géographie

GENERAL :
Largement ouvert sur le littoral atlantique et méditerranéen, le Maroc est relativement isolé du reste du continent africain par les chaînes de l'Atlas, à l'est, et le désert du Sahara au sud. Au nord, les montagnes du Rif forment une chaîne de calcaire et de grès assez impénétrable. Au sud du Rif, les cimes du Moyen Atlas s'élèvent jusqu'à 3 290 m. La plus haute chaîne montagneuse du pays, le Haut Atlas, s'étire de façon plus ou moins parallèle au Moyen Atlas et culmine au djebel Toubkal (4 167 m). Plus au sud encore, les contreforts de l'Anti-Atlas s'inclinent jusqu'à l'immensité désertique du Sahara, dans lequel se perdent les principaux cours d'eau (oueds) marocains : le Drâa, le Ziz et le Dadès.

FAUNE ET FLORE :
Près de 40 écosystèmes différents, abritant 4 000 variétés de plantes et 400 espèces d'oiseaux, cohabitent au Maroc.
Chênes-lièges, pins, acacias, genévriers, cèdres, poiriers et oliviers sauvages sont au nombre des variétés végétales que vous pourrez rencontrer. La faune, plus difficile à observer, comprend des loutres, renards, singes, sangliers et de nombreuses espèces d'oiseaux de mer, d'eau douce et de proie.
Le Haut Atlas présente la plus grande diversité avec ses chênes-verts, thuyas, pins d'Alep. Ses pentes sont le domaine des gazelles des montagnes, mais aussi des gypaètes barbus, aigles royaux et léopards du Maroc, très rares. Macaques, lynx, genettes nocturnes, renards roux et putois sont relativement fréquents dans l'Anti-Atlas. Le désert abrite des fennecs, gerboises, serpents, scorpions et de nombreux insectes.
Une trentaine de parcs et réserves permettent d'observer à loisir les oiseaux qui nichent au Maroc. Les plus réputés sont l'oued Loukkos (canards et échassiers), la lagune de Merja Zerga (oiseaux d'eau, échassiers, flamants.), le lac de Sidi Bourhaba et le Dayet Aoua.

Peuple, culture et traditions

COUTUMES :
La majorité des coutumes marocaines a une origine religieuse. A la naissance d'un enfant, les premiers mots qu'on lui adresse sont ceux de l'appel à la prière. Une semaine plus tard se tient une cérémonie au cours de laquelle on rase la tête du bébé et on sacrifie un animal. Le moment le plus important de l'enfance des garçons est la circoncision, pratiquée entre 7 et 12 ans.
Les cinq prières quotidiennes donnent lieu à un rituel durant lequel les fidèles doivent tout d'abord faire des ablutions (ou en mimer les gestes s'il n'y a pas d'eau disponible à proximité), avant de se tourner vers la Mecque et d'accomplir une série de gestes et de prosternations.
La consommation d'alcool et de viande de porc (considérée comme impure) est prohibée par l'islam. Les musulmans doivent également éviter la fraude, l'usure, la calomnie et les jeux d'argent.
Selon la tradition, les défunts sont toujours mis en terre les pieds tournés vers la Mecque.

LANGUE :
L'arabe est la langue officielle au Maroc, mais le français et - dans une moindre mesure - l'espagnol restent pratiqués. Les trois principaux dialectes berbères sont parlés dans le Rif et les montagnes de l'Atlas.
L'arabe marocain (darija) découle de l'arabe classique mais présente de nombreuses différences avec lui, notamment dans le langage de la vie quotidienne. La prononciation de l'arabe est difficile. Elle se caractérise notamment par l'utilisation des diphtongues aw ("aou"), ai ("aï") et ei ay (comme dans "faïence"). Trois consonnes sont particulièrement complexes à prononcer pour le profane. Il s'agit de l'occlusive sourde ('), et des sons ayn (fricative sonore) et rayn ("gh"). Ces deux derniers s'obtiennent assez bas dans la gorge et sont vocalisés par contraction gutturale accompagnée d'une sorte de grasseyement.
La transcription de l'alphabet arabe en alphabet latin n'obéit pas à des règles rigoureuses.

ARTS :
A côté des traditions artistiques arabes classiques, le Maroc a développé des formes d'expression qui lui sont propres, notamment dans le domaine musical. L'"ala", qui s'est à l'origine développée dans l'Espagne musulmane, est fondée sur un système de modes et de suites appelé nouba. Les 24 noubas qui régissent cette musique modale correspondent aux 24 modes harmoniques de la musique andalouse, accordés à chaque heure du jour et de la nuit. Cheikh Salah et le défunt Hadj Abdelkrim Raïs sont parmi les grands noms de ce style musical.
Les tribus berbères ont développé leur propre forme d'expression musicale, bien avant l'arrivée des Arabes. Aux sonorités de la derbouka, des tabalas, des bendirs (tambours arabes) et de l'amzhad (violon à corde unique), elles mêlent le conte et la transmission de la culture orale et se jouent encore lors des moussems (pèlerinages). Des musiques plus modernes, comme le raï - né en Algérie - ont de plus en plus de succès au Maroc.
Les dynasties marocaines successives ont laissé au pays un exceptionnel patrimoine architectural religieux. La splendide salle de prière hispano-mauresque de la mosquée Karaouine de Fès date de l'époque almoravide. L'influence espagnole atteignit son apogée avec les Almohades, à qui l'on doit la célèbre Koutoubia de Marrakech. Yacoub al-Mansour fit par la suite achever la kasbah de cette même ville et ériger la grande muraille qui ceint la ville de Rabat. L'époque mérinide vit des mosquées sortir de terre à Fès, Marrakech, Meknès et Salé, ainsi que de nombreuses medersas (écoles coraniques). Moulay Ismaïl fut le plus prolifique des Alaouites. Il dota son empire de kasbahs et se fit bâtir un somptueux palais à Meknès. Les villes d'Agadir, d'Essaouira, de Safi et de Mazagran révèlent pour leur part des vestiges d'architecture militaire européenne. Enfin, Hassan II fit réaliser entre 1988 et 1993 la grande mosquée qui porte son nom à Casablanca. Conçue sur les plans d'un architecte français, elle témoigne de la persistance des traditions artisanales marocaines, mosaïques ornementales (zelliges) en tête.

GASTRONOMIE :
La cuisine marocaine est l'une des plus riches et savoureuses qui soient. Les bédouins arabes ont introduits les dattes, le lait et le pain, qui constituent encore la nourriture de base. Les Maures ont pour leur part apporté les ingrédients de la cuisine andalouse (olives, huile d'olive, noisettes, amandes, fruits et herbes aromatiques) tandis que les Arabes ont enrichi la cuisine marocaine des épices, comme le ras el-nahout, subtil mélange utilisé pour relever les tajines.
L'influence berbère se retrouve dans les plats les plus répandus. Le plus connu est le couscous où se côtoient les saveurs de la semoule cuite à la vapeur, de la viande, de légumes parfumés et d'un condiment épicé, la harissa. Les délicieux tajines sont des ragoûts de viande parfumés aux herbes aromatiques et longuement mijotés dans des plats en terre cuite. Il en existe une infinie variété. Poulet-citrons confits et agneau-pruneaux-amandes sont les plus courants. Le m'choui (méchoui) est un agneau rôti entier, traditionnellement accompagné de brochettes de foie et de cœur d'agneau. Autre spécialité berbère, la harira est une soupe épaisse préparée avec de la viande de mouton, des lentilles, des pois chiches, des oignons, de l'ail, des herbes aromatiques et des épices. Elle est traditionnellement servie pour rompre le jeûne, lors du ramadan. La pastilla est certainement l'un des plats les plus raffinés de la cuisine marocaine. Il s'agit d'une tourte au pigeon agrémentée d'œufs et accompagné de citron, d'amandes, de cannelle, de safran et de sucre, que l'on cuit au four dans de fines feuilles d'ouarka (brick).
On trouve enfin au Maroc un vaste choix de pâtisseries - en général composées de miel, d'amandes et de cannelle - délicieuses avec un thé à la menthe.

RELIGION :
De tous les sons qui accueillent le visiteur à son arrivée, c'est certainement l'appel à la prière qui laisse l'impression la plus forte. L'islam, religion de 99% des Marocains, puise aux mêmes racines que le christianisme et le judaïsme, mais est apparu beaucoup plus tard. Son livre saint, le Coran (Qur'an) comporte de nombreuses références à des personnages de la Bible et de la Torah.
L'islam compte 5 principes : la profession de foi : " Il n'est d'autre Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète " ; les 5 prières quotidiennes en direction de la Mecque ; l'aumône aux pauvres ; le jeûne du ramadan et enfin le pèlerinage à la Mecque, ou hajj.
L'islam connut à ses débuts un schisme majeur qui divisa les croyants en deux courants : les sunnites et les chiites. Cette rupture résulta de la lutte de pouvoir livrée par Ali (cousin et gendre de Mahomet) contre la dynastie montante à Damas, les Omeyyades. Le chef de ces derniers fut reconnu comme légitime successeur de la tradition (" sunna "). Les sunnites - branche la plus répandue et considérée comme " orthodoxe " - sont très largement majoritaires au Maroc.

Quelques mots d'échange

Voici mots et expressions utiles :

bonjour : as-salam 'alay koum
au revoir : ma'as-salam
merci : choukran
oui : iyeh / n'am
non : la
d'accord : ouakha
excusez-moi : smeh liya
comment allez-vous ? : kayf halek ?
parlez-vous français ? : tatkellem faranciya ?
je comprends : fhemt
je ne comprends pas: ma fhemtch
quel est votre nom ? : smitak ?
je m'appelle...: smiti...
où se trouve le/la... ? : ayn...?
autobus : tobîs
bus (longue distance) : kar
gare routière : mahatta al-tobîs
gare ferroviaire : mahatta al-tren
gauche : liser
droite : limen
la police : al-bolîs
l'hôtel : al-otêl
le restaurant : al-mat'am

Bibliographie

Guide

Maroc - 9ed 25 septembre 2014 de Lonely Planet

Guide du Routard Maroc 201514 janvier 2015 de Collectif

Le Guide Vert Maroc Michelin 15 février 2014 de Collectif Michelin

Guide du Routard Maroc 2014 3 janvier 2014 de Collectif

Cartographie

http://www.lib.utexas.edu/maps/morocco.html

Maroc : 1/1 000 000 14 novembre 2014 de Michelin

85108 MAROC 1/800.000 15 mars 2013 de IGN

Bien choisir votre chevauchée

Bien choisir votre chevauchée

La durée moyenne d'une randonnée à cheval au Maroc ou d'un séjour fixe est de 6 jours à cheval. Le niveau requis est lié au type de séjours choisis.

Découvrez la côte atlantique et la douceur d'un galop sur la plage à travers nos différents voyages équestres :

Partez dans l'Atlas et ses fabuleux paysages où le pas reste l'allure de base.

Sur notre blog

Apprenez-en plus sur le Maroc et ses traditions équestres.
Le cheval, pépite de l'Atlas marocain, le désert marocain, royaume du cheval, la fantasai une tradition équestre d'inspiration guerrière et le Barbe, héros des fantasias.