Europe > Macedoine Du Nord

Randonnée à cheval en Macédoine du Nord

Partir pour une randonnée à cheval en Macédoine du Nord, c'est partir à l'aventure au coeur de la péninsule des Balkans. En pleine montagne et à l'écart des sentiers battus vous découvrez un peuple fier de son histoire millénaire souvent dans l'ombre de sa voisine héllénique. Ici, les cultures slaves, ottomanes et grecques se rencontrent pour le meilleur comme on peut le voir dans l'architecture et la gastronomie qu'elles ont légué à la Macédoine du Nord.
Voir tous nos voyages

L'avis des cavaliers

  • Sur les traces de la tribu Miyak
    septembre 2022 Heloise 29 ans
    Des chevaux en top forme, des randonnées sublimes et bien longues comme on les aime. Une équipe très bien organisée et attentive en cas de soucis. Breshko : Le meilleur cheval !
    Découvrir ce voyage équestre
  • Sur les traces de la tribu Miyak
    août 2022 DIANE 31 ans
    Je pense avoir vécu le plus beau voyage de ma vie, tout était parfait. Le pays est magnifique, les gens sont gentils, accueillants et généreux. L’équipe et les chevaux étaient parfaits. L’organisation millimétrée. Les logements supers , la nourriture locale copieuse et faite maison. Vasko et Ardit nos guides étaient... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Sur les traces de la tribu Miyak
    août 2022 LENA 24 ans
    Le meilleur voyage de toute ma vie ! Vasco, notre guide incroyable, a rendu cette chevauchée inoubliable ! Il nous a fait découvrir son magnifique pays avec l'aide de toute sa super équipe (David, Béatrice, Ardit...). Chaque journée était différente, chaque repas était unique et chaque cheval correspondait... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Sur les traces de la tribu Miyak
    août 2022 Ariane 52 ans
    Une fabuleuse randonnée dans des paysages à couper le souffle. Vasko est amoureux de ses chevaux et de sa région et nous fait découvrir tous les recoins de ses montagnes et des traditions Myaks. Les chevaux sont incroyables, bien soignés et endurants. C'est une rando 5 étoiles full confort avec une équipe logistique... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre

Visa & santé

Formalités

Les ressortissants français peuvent entrer en Macédoine du Nord munis d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité, sans visa pour un séjour touristique de moins de 3 mois.

De façon à éviter tout refoulement à la frontière, il est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une carte d’identité portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Conseils pour l'obtention du visa

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants Français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès du consulat systématiquement avant votre départ.

Adresses des consulats

  • Ambassade de la République de Macédoine du Nord
    5, rue de la Faisanderie
    75116 PARIS
    Tél. : 01.45.77.10.50
    Fax :
    paris@mfa.gov.mk
  • Ambassade de France en Macédoine du Nord
    165 rue Aleksandrov Todor
    1000 SKOPJE
    Tél. : +389 2 324 43 00
    Fax :
    franamba@t-home.mk

Santé

Pour ce pays : pas de vaccinations obligatoires. Toutefois les vaccinations suivantes sont recommandées : tétanos , diphtérie , poliomyélite et hépatite A et B.
Vaccination contre l'encéphalite (transmis par les tiques) pour les voyageurs qui ont l'intention de se rendre dans des régions boisées.

Se munir de la carte européenne d'assurance maladie à demander à sa caisse maladie au moins 15 jours avant le départ.

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ
O.M.S - http://www.who.int/fr/
Institut de veille sanitaire - http://www.invs.sante.fr/
Institut Pasteur - http://www.pasteur.fr


La majorité des hôpitaux ont un service pour les maladies infectieuses et tropicales. Pour plus d'informations, veuillez consulter celui le plus proche de chez vous.

La responsabilité de Cheval d'Aventure ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Intitulé Officiel : : République de Macédoine du Nord
Capitale : : Skopje
Superficie : : 25 713 km2
Population : : 1,8 M d'habitants
Peuples et Ethnies : : 64 % de macédoniens slaves, 25.2 % de macédoniens albanophones, 3.9 % de macédoniens turcophones, 2.7 % de roms, 0.5 % de macédoniens romanophones, 1.8 % de serbes, 0.8 % de bosniaques
Langues : : macédonien, albanais
Religion : : 64.7 % chrétien orthodoxe, 33.3 % islam.

Selon la Constitution, « la liberté de la confession est assurée. Est garantie l’expression libre et publique, de la foi individuelle ou en commun avec autrui. L'Église orthodoxe macédonienne, les autres communautés confessionnelles et groupes religieux sont séparés de l'État et sont égaux devant la loi »
Régime politique : : La Macédoine du Nord est une république parlementaire
Le saviez-vous ? : Elle est partout, c’est la peur des… promaja (courants d’air). Voilà pourquoi les Macédoniens ont la curieuse habitude de fermer les fenêtres des bus même par une chaleur torride. C’est le désagrément majeur dont se plaignent les touristes. À vous de voir si vous pouvez obtenir gain de cause, sinon, prenez votre mal en patience…

Données socio-économiques

Principaux secteurs d'activité : Agriculture, Industrie, Énergie, Commerce et artisanat, Tourisme et Finance

Histoire

2500-2000 av. J.-C. Des peuples indo-européens, notamment les Illyriens, ancêtres des Albanais, viennent s'installer sur le territoire de l'actuelle République de Macédoine.

360 av. J.-C. Le roi Macédoine Philippe II renforce son royaume (nord du territoire actuel de la Grèce) et mène un raid dans l'actuelle République de Macédoine.

168 av. J.-C. Paix romaine. Dans la région, les Romains modernisent les villes de Stobi, Heraclea Linkestis et Skupi.

395. Division de l'Empire romain. Le territoire de l'actuelle République de Macédoine fait alors partie de l'Empire d'Orient.

VIe-VIIe siècles. Les Avars, les Slaves serbes et Slavo-Turcs bulgares s'installent dans la région.

886. L'empereur bulgare Boris Ier et saint Clément d'Ohrid fondent l'école littéraire d'Ohrid qui devient le principal centre intellectuel et religieux des Slaves pendant deux siècles.

976-1014. L'empereur bulgare Samuel Ier étend son territoire et installe sa capitale à Ohrid.

1018. Retour des Byzantins pour deux siècles.

XIVe siècle. Domination serbe.

1395. Début de la période ottomane.

1689. Insurrection bulgare contre les Ottomans organisée par Petar Karpoš.

12 septembre 1829. Indépendance de la Grèce. Début du réveil des nationalismes dans les Balkans.

3 mars 1878. Indépendance de la Bulgarie qui intègre le territoire actuel de la République de Macédoine.

13 juillet 1878. Le traité de Berlin revient sur le tracé des frontières de la Bulgarie. La Macédoine géographique est restituée à l'Empire ottoman.

23 octobre 1893. Fondation de l'Organisation révolutionnaire intérieure macédono-andrinopolitaine pour la libération des territoires bulgarophones encore sous domination ottomane.

1903. Dans les régions bulgarophones encore contrôlées par l'Empire ottoman, éclate l'insurrection d'Ilinden. Création d'une république éphémère pendant 10 jours à Kruševo.

28 novembre 1912. Indépendance de l'Albanie.

1912-1913. Seconde Guerre balkanique. La Macédoine géographique est divisée entre la Grèce, la Bulgarie et la Serbie.

1914-1918. Première Guerre mondiale. L'armée française d'Orient et ses alliés combattent sur le front de Macédoine contre les Bulgares, les Allemands et les Austro-Hongrois.

1918-1941. La Macédoine dite " du Vardar " est intégrée au nouveau royaume des Serbes, Croates et Slovènes, renommé royaume de Yougoslavie en 1929. Politique de " serbisation " des populations bulgarophones.

9 octobre 1934. Attentat de Marseille : lors d'une visite officielle en France, le roi de Yougoslavie est assassiné par un militant probulgare de la Macédoine du Vardar.

1941-1945. Deuxième Guerre mondiale dans les Balkans. La Macédoine du Vardar est divisée entre la Bulgarie et l'Albanie, proallemandes. Politique de " re-bulgarisation ". Déportations massives des populations juives.

2 août 1944. Création par les partisans de Tito de la République socialiste de Macédoine, encore occupée par les Allemands, les Bulgares et les Albanais.

19 novembre 1944. Libération de Skopje par les partisans de Tito et les troupes bulgares passées dans le camp allié.

Juillet 1945. Fin de la résistance des troupes profascistes albanaises au Kosovo et dans la région de Tetovo.

29 novembre 1945. Création de la République fédérative socialiste de Yougoslavie avec six entités fédérales dont la République socialiste de Macédoine.

26 juillet 1963. Tremblement de terre à Skopje : 1 000 morts, 3 000 blessés et 120 000 sans-abri.

4 mai 1980. La mort de Tito ouvre des disputes politiques dans la Fédération yougoslave.

8 septembre 1991. La République de Macédoine devient indépendante.

16 février 1994. Début du blocus de la République de Macédoine par la Grèce à propos du nom du pays et du drapeau choisi qui est un emprunt à la culture hellénique.

15 septembre 1995. La République accepte de changer son drapeau. Le blocus grec est levé.

1998-1999. Guerre du Kosovo. Des milliers de réfugiés albanais du Kosovo affluent en République de Macédoine.

Janvier-août 2001. Guerre civile en République de Macédoine, les indépendantistes albanais se soulèvent. En août, l'OTAN, l'ONU et l'UE interviennent. Le même mois, les accords d'Ohrid sont signés, donnant davantage de droits aux Albanais et à certaines minorités.

Janvier 2002. Premier recensement prenant en compte les ethnies.

2005. La Grèce bloque l'entrée de la République de Macédoine au sein de l'OTAN. Mais le Conseil européen reconnaît à la République de Macédoine le statut de candidat à l'adhésion à l'UE.

Août 2006. Victoire des nationalistes du VMRO-DPMNE aux élections législatives, Nikola Gruevski devient Premier ministre.

Novembre 2009. Les habitants du pays n'ont plus besoin de visa pour entrer dans l'espace Schengen.

Novembre-décembre 2010. Négociations avec la Grèce sur la question du " nom ". Athènes fait une concession en acceptant " République de Macédoine du Nord ". Le Premier ministre Gruevski refuse.

Avril-juillet 2011. Recensement de la population annulé pour irrégularités.

2012-2013. Crise politique. L'UE intervient comme médiatrice.

Avril 2014. Élections législatives anticipées : victoire des nationalistes du VMRO-DPMNE, Nikola Gruevski reste Premier ministre.

2015. Crise politique : Nikola Gruevski est poursuivi pour abus de pouvoir, corruption et écoutes illégales, mais il reste au pouvoir. Violentes manifestations. L'UE intervient comme médiatrice.

9-10 mai 2015. Attaque de l'UÇK à Kumanovo : 18 morts, 65 blessés.

18 janvier 2016. Nikola Gruevski démissionne après avoir été Premier ministre pendant dix ans. Mais le VMRO-DPMNE conserve le pouvoir.

Août 2016. Inondations : 22 morts à Skopje et Tetovo.

Décembre 2016. Élections législatives : le VMRO-DPMNE arrive légèrement en tête. La crise institutionnelle se poursuit.

Avril 2017. L'OTAN met la pression sur Skopje et Athènes pour trouver une solution sur la question du " nom ".

Avril-mai 2017. Changement de majorité : les démocrates du SDSM parviennent à former une coalition avec deux petits partis albanais. Zoran Zaev devient Premier ministre. Reprise des négociations avec la Grèce et la Bulgarie.

1er août 2017. Accord historique avec la Bulgarie : après dix-huit ans de négociations, Skopje s'engage à " réexaminer de manière objective l'histoire commune des deux pays " et à reconnaître l'existence d'une " ethnie bulgare " sur son territoire. De son côté, Sofia promet de soutenir la candidature de son voisin à l'UE.

8 février 2018. En signe d'apaisement avec la Grèce, l'aéroport Alexandre-le-Grand est renommé " Aéroport international de Skopje ".

17 juin 2018. Accord historique avec la Grèce, dit " accord de Prespa " : après vingt-sept ans de négociations, Skopje et Athènes s'entendent sur la question du " nom ". Ce sera " République de Macédoine du Nord ".

30 septembre 2018. Référendum sur le nouveau nom du pays : le " oui " l'emporte (91 %), mais le scrutin est invalidé du fait de la trop faible participation (37 %).

18 octobre 2018. Début des négociations officielles pour l'adhésion du pays à l'Otan.

19 octobre 2018. Zoran Zaev parvient à réunir une majorité des deux tiers à l'Assemblée pour modifier la Constitution et changer le nom du pays. Mais le président de la République Gjorge Ivanov (VMRO-DPMNE), soutenu par la Russie, annonce vouloir bloquer le processus.

1er novembre 2018. Les liaisons aériennes entre Athènes et Skopje reprennent après douze ans d'interruption.

12 novembre 2018. Condamné à deux ans de prison pour abus de pouvoir et poursuivi dans d'autres affaires, l'ancien Premier ministre Nikola Gruevski se réfugie en Hongrie.

Géographie

GENERAL :
La Macédoine du Nord est un État d'Europe du Sud-Est, situé au centre de la péninsule balkanique. Sans accès à la mer, elle est bordée au sud par la Grèce, à l'est par la Bulgarie, au nord par la Serbie et le Kosovo et à l'ouest par l'Albanie. Elle couvre 25 713 kilomètres carrés ; par comparaison, elle est ainsi un peu plus petite que la Belgique.

La Macédoine du Nord est un pays essentiellement montagneux et il compte 34 sommets s'élevant à plus de 2 000 mètres d'altitude. Son point culminant, le mont Korab, atteint les 2 764 mètres d'altitude16. Le pays compte aussi des collines, des plateaux, des ravins et des vallées fluviales15. Le principal cours d'eau macédonien est le Vardar, fleuve qui traverse le pays sur 301 kilomètres d'où l'autre dénomination du pays comme Macédoine du Vardar16. Il prend sa source dans le nord-ouest du pays, traverse la frontière grecque au sud-est et rejoint la mer Égée près de Thessalonique. Il possède plusieurs affluents, comme la Bregalnitsa, longue de 225 kilomètres, ou la Tsrna, longue de 207 kilomètres17. Le bassin du Vardar comprend en outre 80 % du territoire du pays17 et seuls deux grands cours d'eau n'en sont pas tributaires, il s'agit du Drin noir, qui rejoint l'Albanie et se jette dans la mer Adriatique, et de la Stroumitsa, qui se jette dans la Strouma en Bulgarie18.

Le lac d'Ohrid est le plus vieux lac d'Europe ainsi que l'un des plus profonds.
Le pays compte aussi 53 lacs naturels et artificiels. Le plus grand, qui est aussi le plus ancien d'Europe, est le lac d'Ohrid qui couvre 349 kilomètres carrés16. Il est suivi par le lac Prespa, qui couvre 274 kilomètres carrés. Ces deux grands lacs sont frontaliers : celui d'Ohrid est partagé avec l'Albanie et celui de Prespa avec l'Albanie et la Grèce ; la Macédoine du Nord possède toutefois la grande majorité de leur surface16. Le plus grand lac artificiel est celui de Tikvech, il couvre 14 kilomètres carrés, fait 30 kilomètres de long et a une profondeur de 95 mètres19 ; il fut créé en 1968 grâce à un barrage hydroélectrique20. Le pays possède enfin de nombreuses sources d'eau thermale, exploitées depuis l'Antiquité. La plus chaude de ces sources a une eau à 73 °C21.

La vallée du Vardar sépare deux ensembles géographiques distincts. Dans l'Ouest, le relief est très accentué : de grandes chaînes de montagnes appartenant au système dinarique, comme les monts Šar, et au massif du Pinde, alternent avec des plaines encaissées comme le Polog ou la Pélagonie. Dans l'Est, le relief est plus doux car plus ancien ; il est lui aussi entrecoupé de plaines et appartient au système des Rhodopes22. Le territoire macédonien connaît une activité sismique importante et il fut principalement formé au Cénozoïque23, bien que des massifs rocheux datent du Précambrien24. Le pays connaît des tremblements de terre réguliers et intenses ; le dernier grand séisme en date a eu lieu en 1963 et a détruit 80 % de Skopje, sa capitale. Une ancienne activité volcanique a enfin laissé des poches souterraines de sulfure d'hydrogène25.


Skopje (Скопје) : est l’une des petites capitales d’Europe les plus éclectiques et originales. Si la fièvre gouvernementale pour la construction suscite la polémique ces dernières années, le visiteur, lui, ne sait plus où donner de l’appareil-photo face aux nouveaux ponts, statues, musées et autres structures qui redessinent cette ville en perpétuel changement.
Elle conserve néanmoins nombre de ses monuments anciens, datant des époques byzantine et ottomane. Parmi ces merveilles figurent le Kameni Most (Pont de pierre) du XVe siècle, la čaršija (vieux bazar turc), l’église Sveti Spas et son iconostase délicatement sculptée à la main, et enfin la forteresse, Tvrdina Kale, qui monte la garde depuis le Ve siècle. Avec ses bars, ses discothèques et ses galeries, la ville présente aussi un visage très moderne.


Peuple, culture et traditions

GASTRONOMIE : Cuisine inspirée de la cuisine grecque, turque à base de viande de mouton essentiellement et des légumes et fruits typiques du bassin méditerrannéen.

RELIGION : La plupart des macédoniens sont chrétiens orthodoxes ou musulmans.

LANGUES : Macédonien et albanais.

Quelques mots d'échange

Bonjour : dobro outro (matin) / dobar dén

Bonsoir : dobra vétchèr

Au revoir : dovidouvagné / doglédagné

Bonne nuit : dobra nok

Salut : zdravo

Je ne comprends pas : ne razbiram

Je ne parle pas macédonien : ne govorim makedonski

Parlez-vous français / anglais ? : dali govorité frantsouski / angliski ?

Santé ! : nazdravyé

Ça va ? : kako sté ? (vouvoiement) / kako si ? (tutoiement)

Je vais bien, merci : dobro soum, blagodaram

Merci : blagodaram / vi blagodaram (« je vous remercie »)

S’il vous / te plait : Vé / té molam

Oui / non : Da / né

Où est… ? : kadé è…

Bibliographie

Guide

Guide Petit Futé - Macédoine

Guide Lonely Planet - Western Balkans (en anglais uniquement)

Cartographie

Gizi Map - au 1/250.000ème (1cm = 2,5km)

Littérature

Taga za Yug (en) (1837)
Aubes blanches (1939)
The Lion of Yanina (en) (1941)
Pirey (1980)
The Wolf at the Door: A Poetic Cycle (en) (Bogomil Gjuzel, 1999 ?)
Fires over Tetovo (en) (2001)
Not War Nor Peace (en) (2001)
Testimonies 2001 (en) (2006)
Freud's Sister (en) (2011)Gizi