Le Brésil à cheval
Amérique du Sud > Brésil

Randonnées à cheval au Brésil

Le Brésil est le pays de la démesure ! Avant de découvrir l'indolente Rio de Janeiro ou la belle Salvador de Bahia, prenez vos sacoches et partez à la découverte du Pantanal à cheval, réserve tropicale unique au monde, déclarée patrimoine naturel par l'Unesco. Si vous êtes d'humeur aventureuse, découvrez le Grand Canyon Brésilien ou les plages de Bahia si c'est le farniente qui vous séduit. Dans ces immensités, la présence de l'homme est discrète et la randonnée à cheval au Brésil reste le meilleur allié pour arpenter les méandres de ce paradis terrestre.
Voir tous nos voyages

L'avis des cavaliers

  • Itacaré : Cacao et Cocotiers
    mars 2019 Cedric 46 ans
    J'ai découvert un pays, une région, ses chaleureux habitants. Itacaré dans l'état de Bahia. Au cœur de la Mata Atlântica. Cette forêt primaire qui borde la côte Atlantique. Les chevauchées nous emmènent à travers elle, au milieu des cacaoyers, des variétés millénaires, de sa faune. De ses plages et cascades. De belles... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Itacaré : Cacao et Cocotiers
    mars 2019 MONIKA 37 ans
    Je suis très heureuse d’avoir découvert cet endroit. Je rentre avec des souvenirs plein la tête. En commençant par le domaine, très beau et paisible, niché au milieu d’une forêt tropicale. Les chambres avec vue époustouflante, sans compter la grande baie vitrée et le balcon avec le hamac qui permettent de profiter au... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Chevauchée sur l'île de Marajo en Amazonie
    août 2017 Françoise 69 ans
    Plein de sensations extraordinaires dont la chevauchée sur buffle. Un accompagnateur francophone très compétent : il parle français très bien, connaît toutes les plantes, les animaux, les oiseaux, l'histoire, les cultures etc. Une nourriture variée et abondante. Des chevaux courageux et obéissants. Un accueil... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Bahia, trésor du Brésil
    août 2015 Anne 62 ans
    Voyage parfait sur tous les plans: organisation,guide, paysages, chevaux, ambiance. Un réel plaisir que l'on aurait volontier prolongé.... deux chevaux,estrelho et gardenia :très à l'écoute,vifs ,peur de rien!très bons chevaux.
    Découvrir ce voyage équestre
  • Bahia, trésor du Brésil
    août 2015 Christine 56 ans
    Je ne suis pas prête d'oublier les plages de Bahia, les paysages, les chevaux, les villages de pêcheurs.... Notre guide Paulo s'est montré très professionnel, amical et attentif à tout. Il a eu à coeur de nous faire découvrir cette belle région, sa flore, sa faune, les spécialités culinaires. Nous avons découvert de... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Brésil à cheval, randonnée équestre à Bahia
    Brésil à cheval, randonnée équestre à Bahia
  • Le Pantanal à cheval
    Le Pantanal à cheval
  • Amazonie : chevauchée sur l'île de Marajo
    Amazonie : chevauchée sur l'île de Marajo
  • Brésil à cheval à Bahia
    A cheval sur les plages de Bahia
  • Aras et oiseaux exotiques brésiliens
    Les Aras colorés du Brésil
  • Le Brésil à cheval
    Cowboy au Brésil
  • Singe et Brésil
    Singe du Brésil
  • A cheval à Bahia au Brésil
    Bahia, trésor du Brésil à cheval
  • Séjour à cheval au Brésil dans le Pantanal
    Randonnée à cheval dans le Pantanal
  • Rando à cheval dans les montagnes du Brésil
    Rando équestre dans le sud du Brésil
  • Surf et Praia do rosa
    Surf sur les plages à Praia do rosa
  • Pantaneiros au Brésil et cheval
    A cheval avec les gauchos du Brésil

Visa & santé

Formalités

Les Français sont dispensés de visa pour tout séjour inférieur à 90 jours. Le passeport doit avoir une validité de six mois au minimum. Tout voyageur doit être muni d’un billet de retour ou de sortie du territoire brésilien.

Conseils pour l'obtention du visa

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants Français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès du consulat systématiquement avant votre départ.

Adresses des consulats

  • Ambassade du Brésil
    34 cours Albert 1er
    75008 PARIS
    Tél. : 01 45 61 63 00
    Fax :
    ambassade@bresil.org
  • Ambassade à l'étranger
    Avenida das Naçoès
    Lote 04 - Quadra 801
    70404900 Brasilia DF
    Tél. : +55 61 3222 3999

    Fax :
    france@ambafrance-br.org

Santé

L’entrée au Brésil est désormais soumise à l’obligation de vaccination contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance des régions ou pays suivants : Guyane française, Bolivie, Colombie, Équateur, Pérou et Venezuela. L’original du certificat de vaccination est nécessaire.

Pour ce pays :
Vaccinations recommandées : DTPolio, Typhoïde, Hépatites A et B.
Fièvre jaune : fortement conseillée pour le Bassin amazonien, certaines zones du Nordeste et le Pantanal . Un carnet de vaccination international, certifiant que vous êtes bien vacciné contre la fièvre jaune, est en théorie obligatoire pour visiter ces régions.
Plusieurs cas de fièvre jaune ont été constatés dans l’État de Goias ainsi que dans le district de Brasilia. La vaccination est donc fortement recommandée avant tout déplacement dans ces régions, de même que pour les voyageurs souhaitant se rendre en Amazonie ou dans les États suivants : nord du Brésil, Minas Gerais, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Rio Grande do Sul, Parana, Mato Grosso do Sul et État de Sao Paulo.

Les risques :
Paludisme : le risque est présent dans le bassin amazonien (toute la région Nord et l’ouest du Nordeste). Les solutions consistent à éviter les risques (piqûre de moustique appelé anophèle) grâce à un produit anti-moustique dès le coucher du soleil et suivre un traitement prophylactique (selon la durée du séjour en zone infectée). Veuillez consulter votre médecin.

Dengue : Le Ministère fédéral de la santé du Brésil a fait état d’une importante recrudescence de cette maladie ces dernières années ( +57 % de cas recensés en janvier 2015 par rapport à janvier 2014).
La dengue est transmise par plusieurs variétés de moustiques, de jour comme de nuit, mais surtout dans les deux heures suivant le lever du soleil et au moment du couchant.
La dengue se manifeste par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, maux de tête). Des complications hémorragiques sont possibles (la prise d’aspirine est formellement déconseillée : préférer d’autres anti-pyrétiques comme le paracétamol).
Des mesures de protection élémentaires s’imposent, telles que l’usage de produits anti-moustiques sur la peau et par imprégnation des vêtements. Il convient de même d’éviter tout séjour à proximité d’eaux stagnantes ou croupies. Les chambres à coucher, lorsque cela est possible, doivent être équipées de diffuseurs électriques de répulsifs. De même, le port de vêtements couvrants et l’utilisation de répulsifs en sprays sont recommandés. A ce jour il n’existe aucun vaccin.
Il importe de consulter un médecin en cas de fièvre durant le séjour ou après le retour en France, en faisant état dans ce dernier cas de votre voyage au Brésil.

Chikungunya : Une épidémie de chikungunya s’étend dans les Antilles depuis décembre 2013. Les autorités sanitaires brésiliennes ont confirmé l’enregistrement des premiers cas autochtones de cette épidémie dans le nord et le nord-est du pays (Etat de Bahia en particulier). Au total, 2850 cas ont été enregistrés en 2014.
Le chikungunya est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés. Elle se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires).

Virus Zika : Le 14 mai 2015, le ministère de la Santé brésilien a confirmé la circulation du virus Zika au Brésil, notamment dans les Etats de Bahia, Rio Grande do Norte et Sao Paulo. Ces cas autochtones sont les premiers rapportés sur le continent américain.

Hygiène et alimentation : l’eau du robinet est déconseillée. Préférez les bouteilles d’eau ou utilisez des comprimés purifiants.
Attention également aux fruits et légumes non pelés.
Bilharziose : Renseignez-vous avant de vous baigner dans de l’eau douce, qui pourrait être infectée.

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ :
O.M.S - http://www.who.int/fr/
Institut de veille sanitaire - http://www.invs.sante.fr/
Institut Pasteur - http://www.pasteur.fr

La majorité des hôpitaux ont un service pour les maladies infectieuses et tropicales. Pour plus d'informations, veuillez consulter celui le plus proche de chez vous.

La responsabilité de Cheval d'Aventure ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Intitulé officiel : République présidentielle dédérale
Capitale : Brasília
Superficie : 8 514 876 km² (16 fois la France)
Population : 204 450 649 habitants
Peuples et ethnies : 53,7% de descendants de colons européens, 38,5% de métis, 6,2% de descendants d'esclaves africains, 1% d'amérindiens
Langue : Portugais
Religion : 73,6% de catholiques, 15,4% de protestants
Régime politique : République fédérale (26 états + le district fédéral de Brasilia)
Président : Dilma Rousseff
Vice-président : Michel Temer

Le saviez-vous ? : L’Amazone, championne du monde À Manaus, la confluence du Rio Negro aux eaux noires et du Rio Solimôes aux eaux boueuses forme l’Amazone. Pendant
plusieurs dizaines de kilomètres, les deux fleuves coulent côte à côte avant de se mélanger. L’Amazone est le fleuve qui a le plus gros débit au
monde, sa largeur dépasse 40 km à sa confluence avec le Rio Tapajos.

Données socio-économiques

Principales activités : mines et métallurgie, industrie des transports, agriculture et agro-alimentaire (soja, café, sucre)
Principaux partenaires : Union européenne, Amérique centrale, Amérique latine, Asie, Etats-Unis

Histoire

Période précolombienne - Les Indiens du Brésil n'ont jamais constitué d'état centralisé. A la différence des Incas ou des Mayas, ils ont laissé peu de traces matérielles. On estime entre 2 et 5 millions le nombre d'Indiens habitant le Brésil à l'arrivée des Portugais.
1500 - Suivant les instructions de Vasco de Gama, Pedro Alvares Cabral accoste par hasard sur les côtes brésiliennes.
1531 - Le roi João III envoie les premiers colons au Brésil. Martim Afonso de Sousa choisit São Vincente pour installer ses comptoirs.
1534 - Craignant l'ambition coloniale des autres pays européens, le roi divise la côte en 15 capitaineries. Les colons cultivent la canne à sucre, qui devient une denrée très demandée en Europe. Pour effectuer la culture et la transformation de la canne - travaux très pénibles -, les Portugais tentent de réduire les Indiens en esclavage.
vers 1550 - Les planteurs les plus aisés commencent à acheter des esclaves africains, moins vulnérables aux maladies européennes que les Indiens. Début des mouvements de rébellion d'esclaves.
1690 - Un gisement d'or est découvert dans le Minas Gerais. Pendant 50 ans, Brésiliens, Portugais puis esclaves d'Afrique viennent exploiter les mines et y mourir.
29 novembre 1807 - Deux jours avant l'entrée de Napoléon à Lisbonne, le prince régent du Portugal appareille pour le Brésil. Il succombe au charme du pays, refuse de rentrer chez lui et déclare Rio de Janeiro capitale du Royaume uni du Portugal, du Brésil et de l'Algarve.
1822 - Accédant à la demande de Pedro, fils du prince régent, - Independência ou morte ! (l'indépendance ou la mort) - le Portugal cède le Brésil sans qu'une goutte de sang soit versée. Dom Pedro Ier devient empereur du Brésil indépendant.
1888 - Abolition de l'esclavage. Des milliers d'émigrants européens (surtout des Italiens) arrivent au Brésil pour travailler dans les fazendas, immenses exploitations de café.
Vers 1910 - Des graines d'hévéa sorties du territoire brésilien en contrebande plusieurs années auparavant se révèlent très productives dans les colonies de l'Asie du Sud-Est. Les cours mondiaux chutent, l'économie amazonienne décline.
1929 - Chute du cours du café. La position des planteurs de café de São Paulo, qui contrôlent le gouvernement, est très affaiblie.
1930 - Les militaires s'emparent du pouvoir, désignant Getúlio Vargas, leur homme de main, comme président. Le régime de Vargas, inspiré par les gouvernements fascistes de Mussolini et de Salazar, domine la scène politique pendant 30 ans.
1954 - Suite à un scandale, les militaires réclament la démission de Vargas, qui se suicide.
1956 - Juscelino Kubitschek remporte les élections. Il met en place de grands projets routiers et hydro-électriques et décide la construction de Brasília.
1964 - Un coup d'état militaire renverse le président João Goulard. Pendant presque vingt ans, les partis politiques sont interdits et la liberté d'expression muselée (tortures et assassinats d'opposants).
1980 - Les ouvriers de l'industrie automobile de São Paulo se mettent en grève.
1985 - A la surprise générale, l'élection présidentielle est remportée par José Sarney, candidat de l'opposition.
1989 - Fernando Collor de Mello est élu président.
1992 - Déclaré coupable de corruption passive, Collor est contraint de démissionner.
1994 - En novembre, Fernando Henrique Cardoso est élu président. Il s'attache à réduire l'inflation mais la réforme agraire est loin d'être réglée.
1996 - Un rapport des Nations unies souligne que le Brésil est le pays qui connaît la répartition de la richesse la plus inégale au monde.
1998 - Le président Cardoso est réélu
1999 - Le real perd 80% de sa valeur face au dollar. Le pays sort rapidement de cette crise monétaire et financière, grâce à un prêt du FMI et à une politique de rigueur budgétaire. Devant la protestation des paysans sans terre, la politique de défrichage et de redistribution permet de diminuer la forte concentration foncière.
2002 - Luiz Inacio Lula da Silva, le candidat du Parti des travailleurs (PT, opposition de gauche) est élu président. L'élection d'un ex-leader syndical, d'origine ouvrière marque une rupture dans l'histoire de la République du Brésil, longtemps dominée par des juntes militaires.
2005 - Le PT et la classe politique sont mis en cause dans plusieurs affaires de corruption. Ces accusations n'ont pas affecté l'économie ni les marchés financiers.
2006 - Elections présidentielles en octobre et réelection de Lula.
2010- En réussissant en septembre 2010 la plus grande augmentation de capital de l'histoire, le géant pétrolier Petrobras devient le symbole de cette forte croissance.
2010- Dilma Rousseff, première femme présidente du Brésil, élue le 31 octobre 2010, a succédé le 1er janvier 2011 à Luiz Inácio Lula da Silva.
2014- Elle est réélue le 26 octobre 2014 et elle est également membre du Parti des travailleurs.
2014- Le Brésil organise l'été 2014 la 20 ième édition de la coupe du monde de football (gagnée par l'Allemagne).
2016- Le Brésil organise la 31 ième édition des Jeux Olympiques prévus en été 2016.

Géographie

GENERAL :
Etendu sur trois fuseaux horaires, le Brésil couvre presque la moitié du continent sud-américain. Une grande partie vierge de toute exploration au siècle dernier, on découvre encore aujourd'hui des montagnes ou des fleuves.
La géographie du Brésil peut se résumer à quatre grandes régions : une longue et étroite bande côtière qui s'étend de la frontière de l'Uruguay à l'état du Maranhão, le vaste plateau central qui couvre l'essentiel du sud du bassin amazonien et deux grandes dépressions, le bassin amazonien et le bassin paraguayen au sud-est. La bande côtière s'étend sur 7 408 km carrés entre l'océan Atlantique et les chaînes de montagnes la séparant du plateau central. Ce plateau central couvre une partie de chaque état du Brésil. Il est parsemé de plusieurs petites chaînes de montagnes qui culminent au Minas Gerais. D'une largeur de 1 300 km à l'ouest, le bassin amazonien rétrécit à l'est jusqu'à moins de 100 km. Ses 6 275 km et ses 110 affluents font du Rio Amazonas (l'Amazone) l'un des fleuves les plus importants de la planète, représentant à lui seul 20% des réserves d'eau douce du globe.

FAUNE ET FLORE :
L'Amazonie, qui couvre 42% du territoire, est une réserve de la diversité des espèces rencontrées au Brésil (primates, amphibiens, plantes, oiseaux, papillons ou reptiles...). Dans le Pantanal, vaste marécage réparti sur trois pays, dont le Brésil, les fleuves sortent de leur lit pendant la saison des pluies. Ils forment alors des îlots de terre sèche où se rassemblent les animaux. Ce régime d'inondations saisonnières rend l'agriculture impossible et limite les incursions humaines. Conséquence, le Pantanal constitue un magnifique territoire pour la faune. Lorsque le niveau de l'eau baisse, lagons et marais s'assèchent et se couvrent d'herbe. On dénombre 270 espèces d'oiseaux mais aussi des mammifères : loutres, jaguars, cougars, tapirs, toutes sortes de rongeurs, des caïmans et le fameux capybara, facile à observer.
Les espèces de plantes varient en fonction du sol et de l'irrigation : palmiers, muscadiers brésiliens, hévéas et flore aquatique, telle que le nénuphar géant se succèdent selon l'altitude. La forêt conserve quantité de secrets et l'inventaire des espèces animales reste aléatoire. On peut citer le paresseux, le tatou, le singe hurleur, le singe araignée, la tortue, de nombreuses variétés de serpents, d'oiseaux et d'insectes en tout genre.
La préservation de l'environnement commence à prendre de l'importance au Brésil. La déforestation entraîne la disparition d'espèces sauvages, parmi lesquelles certaines susceptibles de servir la cause humaine (comme la médecine par exemple). Les arbres jouent un rôle vital dans la régulation des climats et du cycle de l'eau.

Île Fernando de Noronhas:
Flore
La végétation dominante à Fernando de Noronha est composée par des espèces typiques du nord-est du Brésil, qui perdent leurs feuilles durant la saison sèche. En général, il y a des arbres sur les hauteurs et des arbustes sur les aires planes. De mars à juillet, la végétation est plus exubérante, car la possibilité de pluies augmente considérablement.

Faune
Sanctuaire des piscines naturelles, Fernando de Noronha est un archipel qui offre au visiteur une splendide faune marine exotique et variée, l'une des plus riches du pays.
Ont été dénombrées plus de 250 espèces de poissons, d’éponges, d’algues et de coraux, sans oublier tortues, dauphins et requins.

Peuple, culture et traditions

ARTS :
Où que vous alliez, vous rencontrerez des gens qui jouent d'un instrument, chantent et dansent. Peut-être à cause de ses racines africaines, la musique brésilienne est un acte collectif, une cérémonie conviviale. La musique populaire subit les influences de trois continents. La samba canção est un mélange de boléro espagnol et de rythmes africains. Présentée pour la première fois au carnaval de Rio en 1917, son âge d'or se situe dans les années 30. Popularisée par la radio, elle est devenue un symbole national, dont la figure de proue était Carmen Miranda. La bossa-nova dérive de la musique nord-américaine, avec une dominante de jazz et de samba. Née dans les années 50, elle introduisit un nouveau style dans la manière de jouer des instruments et de chanter. Elle remporta un succès international auquel "La Fille d'Ipanema" d'Antônio Carlos (Tom) Jobim et Vinicius Moraes contribua grandement. Les années 60 virent l'émergence du tropicalismo dont les représentants - Gilberto Gil, Caetano Veloso, Rita Lee, Maria Betânia, Gal Costa - affirmaient que tous les styles musicaux étaient importants, notamment les plus anciens.
Sur le plan architectural, le centre historique de Salvador de Bahia est considéré comme l'un des plus bel exemple de construction coloniale portugaise. Dans le Minas Gerais, la ville d'Ouro Prêto et l'église de Bom Jesus de Matzinhos, à Congolhas, représentent l'âge d'or de l'architecture brésilienne. Le centre de la nouvelle capitale, Brasilia, est classé au patrimoine mondial par l'UNESCO.
La littérature est passionnante par sa richesse et sa diversité. Machado de Assis en est le brillant précurseur : fils d'esclave émancipé, il travailla comme journaliste à Rio à la fin du XIXe siècle (Dom Casmuro, Métailié, 1983). Il n'est plus besoin de présenter Jorge Amado, le romancier brésilien le plus connu à l'étranger. Citons deux femmes dont l'œuvre reflète bien le Brésil d'aujourd'hui : Clarisse Lispector (La Découverte du monde, 1995) et Lygia Fagundes Telles (Un thé bien fort et trois tasses, Le Serpent à plume, 1995).


GASTRONOMIE :
Arroz, le riz blanc, feijão, les haricot noirs et farofel, la farine de manioc, constituent la base de l'alimentation brésilienne. A cela viennent s'ajouter trois composantes : carne, la viande, peixe, le poisson et galinha, le poulet. La feijoada, plat national, est un ragoût de viande et de haricots noirs. On notera des variantes régionales. Au Nord, l'influence indienne est forte, on mange beaucoup de fruits et de tubercules. Sur la côte du Nord-Est, la cuisine a une saveur plus africaine : piment, épices et la savoureuse huile de dendê (huile de palme). La moqueca, sorte de sauce ou de ragoût, est une spécialité de Bahia. L'acarajé, composé de haricots rouges pelés, frits dans l'huile de palme et fourré de vatapa (crevettes séchées, piment et tomate), est vendu par les Bahianaises au coin des rues. Dans le Minas Gerais, on prépare le comida mineira, cuisine à base de porc et de légumes avec la kuiabo (sorte de haricot) et le tutu (pâte de haricot frite). Dans le Sud, la comida gaucha est une préparation à base de viande. Sur l'île de Noronhas, les poissons et les fruits de mer sont les principaux plats servis par les restaurants simples et accueillants de Fernando de Noronha. Une spécialité locale est le tubalhau - fameux petit Gâteau préparé avec du requin.


RELIGION :
Officiellement, le Brésil abrite la plus grande communauté catholique du monde. Cependant, d'autres religions et sectes existent. Historiquement, les principales influences furent l'animisme indien, le catholicisme et les cultes des Noirs africains. Les colons interdisaient aux esclaves noirs de pratiquer leur religion ; pour éviter ces persécutions, ces derniers donnaient des noms et une apparence catholiques à leurs divinités africaines.
Catholiques 64,6%
Protestants 22,2%
Spirites 2%
Autres religions 3,2%
Sans religion 8%

Quelques mots d'échange

Le portugais parlé au Brésil varie un peu de celui parlé au Portugal.
Salut ! : Oi
Bonjour (le matin): Bom dia
Bonjour (l'après-midi): Boa tarde
Bonsoir : Boa noite
Au revoir : Tchau
S'il vous plaît: Por favor
Merci (beaucoup): (Muito) obrigado [masculin] : (Muita) obrigada [féminin]
Oui : Sim
Non : Não
Excusez-moi : Com licença
Je suis désolé : Desculpe
Tout va bien ? : Tudo bem ?
Tout va bien : Tudo bom
Je (ne) parle (pas) portugais : Eu (não) falo português
Je (ne) comprends (pas) : Eu (não) entendo
Comment dites-vous en portugais ? : Como você fala em português ?
Comment vous appelez-vous ? : Qual é seu nome ?
Je m'appelle : Meu nome é.
Je voudrais aller à : Eu quero ir para.
A quelle heure le ... part/arrive-t-il?: A que horas... sai/chega ?

Bibliographie

Guide

"Brésil" édition Lonely Planet

Guide du Routard Brésil 2015 5 novembre 2014 de Collectif

Petit Futé Brésil 7 janvier 2015 de Petit Futé

Brésil14 février 2015 de Michelin

Cartographie

85114 BRESIL 1/4M10 février 2014 Carte pliée de IGN

Carte NATIONAL Bresil 4 avril 2012 de Collectif Michelin

Littérature

Karin Hanta, photographies Christian Heeb, Brésil, traduit de l'allemand par Martine Passelaigue, Paris : Vilo, 2010

Mylène Gaulard, L'Économie du Brésil, Éditions Bréal, 2011

Ivan Frias, Soigner et penser au Brésil, L'Harmattan, collection Questions contemporaines, 2009

Bien choisir votre chevauchée

Bien choisir votre chevauchée

Le Brésil, terre de l'Amazonie, connu pour ses grands espaces et sa faune spectaculaire. De fazendas en fazendas, ces grands domaines terriens, découvrez le Brésil à cheval, avec une approche permettant de bien moins effrayer les animaux sauvages des environs !

Plusieurs choix s'offrent à vous :