Cavaliers en Mongolie

Charte éthique du voyageur

Les engagements de Cheval d’Aventure


Le voyage, la rencontre, les traditions équestres, l'apprentissage, la curiosité et le respect du cheval sont les maîtres mots de la philosophie qui anime l'équipe de Cheval d'Aventure. Nous croyons fermement que le voyage équestre offre une vision unique, proche de la nature et des populations locales. C’est pour cela que Cheval d’Aventure s’est engagé avec le label ATR pour valoriser et protéger l’environnement ainsi que participer au développement économique et social des populations des pays d’accueil.

Partir en voyage, entre respect et découverte


Partir vers une nouvelle aventure, pour une destination connue mais dont on connaît souvent si peu a un côté merveilleux et exaltant. Quitter son quotidien pour aller à la rencontre d’un lieu, d’une culture, d’un peuple, nous rend humble. Le voyage est un tout qui se prépare en amont en accumulant des connaissances sur la destination et qui se vit sur place en restant à la fois curieux, respectueux et ouvert d'esprit.

  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d'hébergement authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.

Le voyage permet la rencontre, la rencontre permet la connaissance, la connaissance permet la confiance. (Proverbe bambara)

Seule l’empreinte de nos pas doit rester


Les espaces naturels que nous traversons, les richesses culturelles que nous admirons, les personnes que nous rencontrons, nous sommes de passage dans leur vie. Nous nous devons d’être conscient de respecter l’environnement du pays d’accueil.

  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels  :  restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Comme chez soi, trier les déchets, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever des souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de village, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

Seule l’empreinte de nos pas doit rester derrière nous, laissons le meilleur des souvenirs à nos hôtes. (Citation issue de la première charte éthique du voyageur écrite en 1996)

Revenir et conter ses souvenirs


Le voyage empli notre tête de nombreux souvenirs et nous grandit, mais il ne s’arrête pas dès le retour au bercail. C’est l’occasion de partager vos aventures et vos connaissances. Le tourisme responsable favorise le dialogue entre les cultures est devient un facteur de paix.

  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection

Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. (Maxime amérindienne reprise par Antoine de Saint-Exupéry)

Vous pouvez téléchargez la Charte Ethique du Voyageur.

Besoin d'informations, contactez-nous par téléphone +33 (0)4 82 53 99 89 ou e-mail : infos@cheval-daventure.com