Chevaux dans les dunes en Tunisie
Moyen-Orient > Tunisie

Partez pour une randonnée à cheval en Tunisie

De ksour en oasis de montagne, vous ferez ici un voyage dans le temps et dans l'espace. En randonnée à cheval en Tunisie sur votre cheval barbe, la race la plus répandue dans le pays, vous découvrez la vie paisible des palmeraies où se cultivent les meilleures dattes au monde, la beauté austère des ksour, villages fortifiés et derniers bastions de la culture berbère, le grand marché au bétail de Douz, gardienne du Grand Erg Oriental et carrefour entre oasis et montagne. En Tunisie, les bédouins ont conservé l'amour ancestral du cheval.
Voir tous nos voyages

L'avis des cavaliers

  • Un thé au Sahara
    octobre 2019 Marie-Dominique 46 ans
    Merveilleux. A refaire ! Chevaux vifs et délicats pour des cavaliers confirmés. Nous avons adoré découvrir les dromadaires au quotidien ! Le bivouac et surtout la nuit sous la voûte étoilée était simplement magique. Nous nous sommes senties comme des princesses du désert Merci à Abdelati et à Akim pour leur accueil..... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Un thé au Sahara
    février 2014 Dominique 59 ans
    3 jours de randonnée très dépaysante - couchers en tente bédouine et à la belle étoile - repas préparés au jour le jour - pain cuits ts les jrs dans le sable et les cendres- contente d'avoir pu vivre cette expérience du désert sur 3jrs "chatere" doux et réactif
    Découvrir ce voyage équestre
  • Un thé au Sahara
    février 2014 ERIC 50 ans
    En quelques jours un dépaysement total au coeur du Sahara,une équipe sur place très attentionnée et des chevaux parfaits pour la randonnée. Mirage:Energique et très bien dressé,vraiement agréable.
    Découvrir ce voyage équestre
  • Un thé au Sahara
    mai 2013 Marylène 33 ans
    Que dire ? Que nous avions pris ces 5 jours pour souffler un peu et oublier le quotidien. Que nous ne réalisons toujours pas ce que ces quelques jours ont pu, ont su nous apporter. Ce voyage restera à jamais gravé dans nos mémoires. Pour le merveilleux accueil : Abdelati, très professionnel, offrant des échanges... Lire en entier
    Découvrir ce voyage équestre
  • Un thé au Sahara
    mai 2013 Alexandre 30 ans
    TOUT ETAOT FANTASTIC ! Abdelati, Carlos, les chevaux, les bons petits plats, les soirées à discuter ou jouer, les nuits à la belle étoile... TOUT !
    Découvrir ce voyage équestre
  • le Sahara tunisien à cheval
    Randonnée à cheval dans les dunes en Tunisie
  • Désert de Tunisie à cheval
    Galop dans le désert tunisien
  • Tunisie et campement
    Campement nomade en Tunisie
  • Tunisie et village de Chenini
    Village troglodyte de Chenini
  • Randonnée à cheval en Tunisie
    Visite - Randonnée à cheval en Tunisie
  • Tunisie et dromadaires
    Randonnée à dos de dromadaires en Tunisie
  • Dromadaire en Tunisie
    A dos de dromadaire en Tunisie
  • Séjour équestre en Tunisie
    Repas au campement en Tunisie
  • Randonnée à cheval en Tunisie
    A cheval en Tunisie
  • La Tunisie à cheval
    Randonnée à cheval en Tunisie
  • Voyage à cheval en Tunisie
    Séjour équestre en Tunisie

Visa & santé

Formalités

Un passeport en cours de validité et valable 6 mois après votre retour est indispensable dans presque tous les pays du monde pour les ressortissants français, belges et suisses. Vérifiez impérativement ce passeport. Il est de votre seule responsabilité d’obtenir votre passeport et de vous conformer à la réglementation d’entrée dans ce pays avant la date de votre départ.
Si vous voyagez avec des enfants mineurs, vérifiez les formalités de sortie du territoire les concernant. Vous pouvez demander des informations auprès de la mairie de votre domicile, ou de la préfecture et consulter le site Service- public https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14930

Les étrangers non-résidents en Tunisie (touristes en particulier) doivent s’acquitter d’une nouvelle taxe de 30 dinars (environ 13,10 Euros) lors de leur sortie du territoire tunisien.
La taxe prend la forme d’un timbre fiscal de solidarité de 30 DT.
Le timbre concerne tout étranger non-résident, y compris les enfants.
Le timbre est mis en vente dans les hôtels, agences de voyages, recettes des finances, recettes des douanes (y compris aux frontières), les banques et les débits de tabac.
Afin d’éviter les files d’attente le jour du départ, les voyageurs sont invités à prendre les mesures nécessaires pour s’acquitter du timbre à l’arrivée en Tunisie ou pendant leur séjour.

Conseils pour l'obtention du visa

Rien à signaler.

Adresses des consulats

  • Ambassade de France en Tunisie
    2, place de l’IndépendanceBP 493
    1000 TUNIS
    Tél. : +216 71 105 111
    Fax :
    courrier@ambafrance-tn.org
  • Paris | Ambassade de Tunisie
    25, rue Barbet de Jouy
    75007 Paris
    Tél. : 01.45.55.95.98
    Fax :
    atn.paris@wanadoo.fr
  • Ambassade de Tunisie
    278, Avenue de Tervueren
    1150 Bruxelles
    Tél. : 00 32 27 71 73 95
    Fax : 00 32 27 71 94 33
    amb.detunisie@brutele.be
  • Ambassade de Tunisie
    63, Kirchenfeldstrasse
    3005 Berne
    Tél. : 00 41 31 352 82 26
    Fax : 00 41 31 351 04 45

Santé

• Vaccinations obligatoires : pas de vaccination obligatoire excepté si vous êtes en provenance d’une zone où sévit la fièvre jaune. Dans ce cas uniquement, vaccination contre la fièvre jaune obligatoire.

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée.
Autres vaccinations conseillées (selon les conditions d’hygiène et la durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
Pour des séjours de longue durée, la vaccination contre la rage peut être recommandée.

• Paludisme : Pas de risque de transmission du paludisme, aucun traitement anti-paludéen n’est nécessaire.

• Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

connue sous le nom de " fièvre aphteuse ", est l’une des maladies animales les plus contagieuses. De ce fait, elle peut entraîner des pertes économiques importantes pour les éleveurs. La fièvre aphteuse est cependant sans danger pour l’homme.
L’Union européenne est indemne de fièvre aphteuse depuis 2007 mais de nombreux pays sont touchés dans diverses parties du monde notamment en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient. Parmi les pays proches géographiquement de l’Europe et qui sont actuellement touchés, il y a notamment l’Égypte, la Libye, et depuis peu la Tunisie et l’Algérie.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ
O.M.S - http://www.who.int/fr/
Institut de veille sanitaire - http://www.invs.sante.fr/
Institut Pasteur - http://www.pasteur.fr


La majorité des hôpitaux ont un service pour les maladies infectieuses et tropicales. Pour plus d'informations, veuillez consulter celui le plus proche de chez vous.

La responsabilité de Cheval d'Aventure ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Intitulé officiel : République tunisienne

Capitale : Tunis
Superficie : 163 610 km²

Population : 10,9 millions d'habitants

Peuples et ethnies : : tunisiens (98%), berbères, nomades, européens

Langue : arabe, français
Religion : 98% de musulmans, 1% de chrétiens, 1% de juifs

Régime politique : Régime démocratique naissant
Président : Béji Caïd Essebsi
Chef gouvernement : Habib Essid
Le saviez-vous ? : Le poisson des sables D’étranges lézards aux pattes atrophiées, les scincus-scincus, au corps fuselé et argenté que l’on nomme poisson des sables vivent au sein de l’erg. Leur forme dépourvue d’aspérité, leur peau extrêmement lisse leur permet de plonger littéralement dans le sable comme le ferait un poisson dans l’eau, pour échapper aux prédateurs, mais aussi pour aller chercher la fraîcheur et l’humidité en profondeur.

Données socio-économiques

Population totale (2013) : 10,997,000
Revenu national brut par habitant ($ internationaux PPA, 2013) : 10,960
Espérance de vie à la naissance h/f (années, 2013): 74/78

Principales activités : pétrole, minerais, textile, tourisme
Principaux partenaires : Union européenne, Moyen-Orient, États-Unis, Turquie, Russie, Canada, Japon, Chine

Histoire

Vers 200 000 av. J.-C. - Premières traces d'implantation humaine découvertes près de la ville-oasis de Kebili.
814 av. J.-C. - Fondation d'Utique et de Carthage par les Phéniciens. Ces derniers établissent une série de ports le long de la côte nord-africaine, dont Hadrumetum (Sousse) et Hyppo Diarrhytus (Bizerte).
Ve siècle av. J.-C. - Carthage devient la principale puissance de la Méditerranée occidentale, menaçant la Grèce, puis Rome.
264-146 av. J.-C. - Les guerres puniques qui l'opposent à Rome aboutissent à la destruction de Carthage. Le pays devient la province romaine d'Afrique.
193-235 - Le règne des empereurs Sévères inaugure une période de grande prospérité économique.
IIIe-IVe siècles - Essor du christianisme, notamment sous l'impulsion de saint Augustin, natif du pays.
429-533 - Occupation vandale.
533 - Domination byzantine sur la région.
669-705 - Conquête arabe et fondation de Kairouan, résidence des gouverneurs omeyyades.
909 - Les Fatimides prennent le pouvoir et conquièrent l'Égypte.
1229-1574 - Sous la dynastie de Hafsides, Tunis se développe grâce au commerce avec les nations chrétiennes.
1535 - Charles Quint prend brièvement le pays que l'Espagne dispute aux Turcs.
1574 - La Tunisie est rattachée à l'Empire ottoman.
1881 - Le traité du Bardo instaure un protectorat français sur la Tunisie.
1920 - Création du Destour.
1934 - Création du Néo-Destour dirigé par Habib Bourguiba qui revendique l'indépendance.
1942-1943 - Occupation allemande.
1956 - Indépendance de la Tunisie.
1957-1987 - Président de la République, Bourguiba laïcise la société tunisienne.
1987 - Bourguiba est destitué par son Premier ministre Zine el-Abidine ben Ali pour "raison de santé". Ce dernier dirige toujours le pays d'une main de fer, réprimant toute opposition politique.
1999 - Réélection de Ben Ali pour un troisième mandat présidentiel avec plus de 99% des suffrages. Mohamed Ghannouchi est nommé premier ministre le 17 novembre 1999.
2000 - Mort de Bourguiba. Grèves de la faim de journalistes pour protester contre les entraves à la liberté de la presse.
2001 - L'opposition se renforce. En mars, à l'occasion du 45e anniversaire de l'indépendance, une centaine d'intellectuels et de personnalités signent un "manifeste des démocrates progressistes".
2002 - La Tunisie approuve par référendum une prochaine réforme de la Constitution, portant sur le renouvellement illimité des candidatures à la présidence de la République et le report de 70 à 75 ans de l'âge limite pour accéder à cette fonction.
2004 - Le président Zine Al Abidine Ben Ali est réélu en octobre pour un quatrième mandat, avec 94,5% des voix.
2005 - En juillet, une seconde Chambre, la Chambre des Conseillers, est installée selon le modèle du Sénat français.
2006 - Le pays célèbre le cinquantenaire de son indépendance. Dès la fin de l'année, diverses organisations proches du pouvoir lancent des appels au président afin qu'il présente sa candidature à l'élection présidentielle de 2009.
2007 - En deux semaines, deux fusillades ont eu lieu près de Tunis entre les forces de sécurité tunisiennes et un groupe dont les revendications sont encore inconnues.
2008 - En mai 2008, le magazine Forbes estime la fortune personnelle du président à 5 milliards de dollars.
2009 - L’interdiction des partis politiques même modérément islamistes et le musellement de l’opposition officielle débouchent sur la réélection de Ben Ali avec 89,6% des suffrages.
2011 - Une révolte populaire débutée à Sidi Bouzid le 17 décembre 2010 (un jeune diplômé sans emploi s’immole par le feu) chasse le président Zine El Abidine Ben Ali du pouvoir le 15 janvier. Les libertés fondamentales (presse, parti politique…) sont rétablies dans le pays. Le président par intérim, Fouad Mebazaa et le Premier Ministre, Mohammed Ghannouchi, tentent de former un gouvernement avec l’opposition et s’engagent à organiser des élections dans un délai de 6 mois.
2013- le 6 février 2013, Chokri Belaïd, un opposant politique, est assassiné en quittant en voiture son domicile du quartier d'El Menzah VI162,163. Ce meurtre ébranle le gouvernement, alors empêtré dans une interminable crise ministérielle.
2014- élections législatives du 26 octobre 2014, le parti Nidaa Tounes arrive en tête du scrutin mais sans majorité absolue alors qu’Ennahdha, qui avait remporté les élections de 2011, termine deuxième.
2015- Le 18 mars 2015, une attaque terroriste a lieu au Bardo, près de Tunis, sous la forme d’une fusillade, d’abord près du Parlement, où ont lieu des auditions sur la loi anti-terroriste puis au musée national du Bardo. Événement inédit jusqu’alors pour le pays, l’attentat cause la mort de 25 personnes, dont 22 touristes, un agent des force de l’ordre et les deux terroristes, ainsi que 47 blessés.

Géographie

GENERAL :
Coincée entre ses immenses voisins que sont l'Algérie et de la Libye, la Tunisie paraît, à tort, minuscule. La Méditerranée borde environ 40% du territoire, avec, au nord, la Sardaigne et la Corse, au nord-est, Malte et la Sicile. Le Nord montagneux contraste avec le Centre et le Sud formés de plateaux, de steppes et de plaines désertiques. Le djebel Chambi, plus haut sommet du pays, culmine à 1 544 m.

FAUNE ET FLORE :
Le degré de pluviosité détermine la flore de chaque région. Bien arrosées, les montagnes de Kroumirie, au Nord-Ouest, arborent des forêts denses constituées de chênes verts et de chênes-lièges à feuilles persistantes. L'arbousier ou arbre aux fraises, appelé ainsi à cause de ses fruits rouges que les enfants vendent en décembre au bord des routes, constitue un élément récurrent du paysage. Dans les petites plaines du Tell, on trouve des bosquets de pins d'Alep tandis que la forêt d'acacias du parc national d'Abou Hedma représente le dernier vestige de la savane pré-saharienne. Les plaines sans arbres du Sud, tapissées d'alfa, une herbe africaine de l'espèce des graminées, cède la place plus bas à un désert ponctué de rares oasis.
La faune tunisienne a beaucoup souffert au cours des siècles écoulés. Dans l'Antiquité, l'utilisation d'éléphants de guerre par les Carthaginois et de lions pour les jeux du cirque romains a contribué à la disparition de ces animaux. Pendant la période coloniale, les chasseurs de trophées français ont également décimé certaines espèces comme la gazelle. Proche de l'extinction, cette dernière reprend cependant du poil de la bête grâce aux mesures gouvernementales de protection. Deux variétés d'antilopes, l'addax et l'oryx, ont été réintroduites dans le parc national de Bou Hedma, ainsi que l'autruche et le mouflon. Dans les forêts septentrionales vivent des sangliers, des mangoustes, des porcs-épics et des genettes. Parmi les mammifères des régions méridionales, citons la gerboise, le renard et le lièvre. Le fennec (un renard des sables nocturne à grandes oreilles), autrefois courant dans le désert, est devenu extrêmement rare. Cousins du dragon de Komodo, les varans se rencontrent fréquemment, de même que les vipères à cornes et les scorpions.
Le pays possède une abondante population ornithologique, avec plus de 200 espèces répertoriées. Au printemps et à l'automne, on peut observer des grues migratrices, des faucons et des aigles. A noter aussi la présence de guêpiers colorés, de rolliers et d'une armée d'échassiers et d'oiseaux d'eau. Le parc national d'Ichkeul, facilement accessible depuis Tunis et les villes balnéaires du nord, est un repaire paradisiaque pour les volatiles de toutes sortes.

Peuple, culture et traditions

LANGUE :
On peut classer la Tunisie parmi les pays bilingues. Parallèlement à l'arabe, langue officielle de l'état, la majeure partie de la population parle aussi le français. Au début de la période Bourguiba, l'enseignement se faisait en français et, aujourd'hui encore, les Tunisiens l'apprennent à l'école dès l'âge de six ans. Le berbère se pratique dans certaines zones rurales isolées.

ARTS :
La production artistique a été modelée par les différentes civilisations qui se sont succédé dans le pays. Dans le domaine architectural, les vestiges puniques et romains voisinent avec les médinas arabes, les mosquées ottomanes et les habitations troglodytes berbères du Sud. Un nombre impressionnant de superbes mosaïques du IIe au VIe siècle ont été mises au jour, dont beaucoup sont actuellement conservées au musée du Bardo, à Tunis, et au musée d'El-Djem. Introduite par les Français, la peinture, sous sa forme contemporaine, se manifeste surtout dans la capitale. Avant l'indépendance, des artistes européens célèbres, notamment Paul Klee, ont immortalisé les paysages tunisiens.
Le malouf, un style de musique classique arabe, constitue une véritable institution en Tunisie aux côtés de la nouba, d'origine andalouse, du chghoul et du bachraf, issu de la culture turque.

GASTRONOMIE :
Il existe plus de trois cents façons de préparer le traditionnel couscous, y compris avec du poisson. Typique de la cuisine tunisienne, le briq est une fine enveloppe de pâte fourrée de divers ingrédients, dont un œuf.

RELIGION :
L'islam demeure la religion nationale. Le pays conserve l'orientation laïque voulue par l'ancien président Habib Bourguiba. Ce dernier a beaucoup fait pour l'émancipation de la femme tunisienne, notamment en interdisant la polygamie, la répudiation et les unions forcées et en fixant à 17 ans l'âge minimum du mariage. Le port du hijab (voile islamique) est aujourd'hui peu répandu. Nous recommandons toutefois aux voyageuses (mais aussi à leurs compagnons) d'adopter des tenues décentes par respect pour les sensibilités locales.
Il existe toujours une petite communauté juive à Tunis et dans l'île de Djerba, ainsi qu'environ 20 000 catholiques.

Quelques mots d'échange

Bonjour : as-salam 'alaykoum
Bonjour : (en réponse)wa 'alaykoum as-salama
Bonjour : (le matin)sabah el-kheir
Bonsoir : masa' el-kheir
Au revoir : ma 'as-salam
S'il vous plaît : 'afak/'afik/'afakoum (m/f/pl)
Merci : choukrane
Oui : n'am
Non : la Non
Merci : la choukrane
Comment allez-vous ? : kayf halek ?
Ca va, merci : lâ-bès, barak Allah fik
Bien, grâce à Dieu : bikhêr, al-Hamdu lillah

Bibliographie

Guide

Guide Lonely Planet North Africa
Guide Visa Hachette
Guide Néos, Michelin
Guide du Sahara, guides bleus évasion, Hachette

Cartographie

Carte NATIONAL Tunisie 4 avril 2012 de Collectif Michelin

Carte de la Tunisie 21 avril 2009 de Berlitz

Bien choisir votre chevauchée

Sur notre blog

Éblouie par sa randonnée à cheval dans le Sahara tunisien, notre accompagnatrice Gaëlle Saint-Bernard nous raconte un voyage dont elle est revenue plus amoureuse encore du désert… et du Pur-Sang Arabe !
Lisez son récit sur Le Mag des cavaliers voyageurs.