Europe

Partez pour une randonnée à cheval en Slovénie

Découvrez la Slovénie à cheval. La Slovénie est l'un des pays d'Europe où la nature est la plus préservée. Son terrain vallonné, sa végétation verdoyante et ses paysages parsemés de petits villages cachent des trésors de faune et flore : chevreuils, sangliers, ours, loups et une multitude d'oiseaux. En plus de ses richesses naturelles, son patrimoine culturel est fascinant avec ses châteaux et ses grottes dont certaines classées au patrimoine de l'UNESCO. Ce pays sûr et accueillant commence à se faire connaitre et enchante ses visiteurs.
Voir tous nos voyages
  • Slovénie à cheval
    Voyage équestre en Slovénie
  • Slovénie et chevaux
    Cavalière en Slovénie
  • Chevaux en Slovénie
    Rando équestre en Slovénie
  • Slovénie à cheval
    Cavaliers en Slovénie
  • Slovénie à cheval
    Collines à cheval en Slovénie
  • Slovénie et rando à cheval
    Chevaux en Slovénie
  • Slovénie à cheval
    Rando à cheval en Slovénie

Visa & santé

Formalités

Les ressortissants français ne sont pas soumis au visa quelle que soit la durée de leur séjour en Slovénie. En revanche, ils doivent obligatoirement être en possession d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité. Ces conditions s’appliquent également aux mineurs (un simple livret de famille ou un acte de naissance ne suffisent pas).Vérifiez impérativement votre passeport ou carte d'identité.
Il est de votre seule responsabilité de vous conformer à la réglementation d’entrée dans ce pays avant la date de votre départ.
Si vous voyagez avec des enfants mineurs, vérifiez les formalités de sortie du territoire les concernant. Vous pouvez demander des informations auprès de la mairie de votre domicile, ou de la préfecture et consulter le site Service- public https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14930

Adresses des consulats

  • Ambassade à l'étranger
    Barjanska
    1-61111 Ljubljana
    Tél. : tel +386 (1) 479 04
    Fax : fax +
  • Ambassade en France
    28 rue Bois le Vent
    75016 Paris
    Tél. : 01 44 96 50 71
    Fax : 01 45 24 67 05
  • Ambassade de Slovenie
    Schwanengasse 9
    3011 Bern
    Tél. : +41 31 312 90 00
    Fax : +41 31 310 90 00
  • Ambassade de Slovénie
    Avenue Louise 130A
    1050 Bruxelles
    Tél. : +32 (0) 2 643 49 50
    Fax : +32 (0) 2 644 20 79
    vbr@gov.si

Santé

Pour ce pays : Aucune vaccination particulière est demandée. Vaccinations courantes conseillées (antitétanique en particulier).

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite en incluant rubéole, oreillons et plus particulièrement la rougeole.

La vaccination préventive contre l’encéphalite à tiques d’Europe centrale pourra être conseillée (séjour en zone rurale ou forestière notamment).

Recommandations sanitaires :
Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ.

Avant votre départ, nous vous conseillons de consulter votre médecin, qui seul pourra vous fournir des indications fiables sur votre état de santé général, et qui fera un point sur vos vaccinations habituelles ainsi que sur les vaccinations recommandées pour votre destination.

Sur les sites suivants, vous trouverez des conseils à suivre avant votre départ, ainsi que des informations concernant les vaccinations
O.M.S - http://www.who.int/fr/
Institut de veille sanitaire - http://www.invs.sante.fr/
Institut Pasteur - http://www.pasteur.fr

La responsabilité de Cheval d'Aventure ne saurait être engagée dans le cas où vous devriez rentrer en France à cause du non respect de ces obligations personnelles de santé.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Intitulé officiel : : République de Slovénie (Republika Slovenija)
Capitale : : Ljubljana (330 000 hab.)
Superficie : : 20 256 km2
Population : : 1 970 000 millions d'habitants
Peuples et ethnies : : Slovènes 88%, Serbo-Croates 7%
Langue : : slovène, croate, serbe, hongrois, anglais, italien
Religion : : catholiques (72%), chrétiens orthodoxes (2,4%), musulmans (1%), protestants (1%)
Régime politique : république démocratique parlementaire
Président : : Janez Drnovsek
Premier ministre : : Janez Janza

Données socio-économiques

PIB : 40 490 millions de dollars US
PIB par hab. : 20 306 $US
Croissance : 4,4%
Inflation : 3,6%
Principales activités : Textile, industrie, bois, agriculture
Principaux partenaires : Union européenne (en particulier : Allemagne, Italie, France, Autriche), Croatie
Membre de l'union européenne : oui

Histoire

Les premiers Slovènes sont venus s'installer dans les vallées du bassin du Danube et dans l'est des Alpes au VIe siècle. En 748, la Slovénie passe sous le contrôle de Charlemagne, qui convertit la population au christianisme, puis, au IXe siècle, elle est incorporée dans le Saint Empire romain germanique. Avec l'avènement de la monarchie austro-germanique au début du XIVe siècle, la Slovénie change une fois de plus de mains et tombe finalement sous la domination des Habsbourg. Si ces six siècles de domination ont pour effet de germaniser les classes supérieures, les paysans gardent leur identité slave (puis slovène).

En 1809, Napoléon Ier tente d'isoler les Habsbourg de la mer Adriatique en rattachant à l'Empire français les provinces illyriennes (Slovénie, Dalmatie et une partie de la Croatie), faisant de Ljubljana la capitale (ce qu'elle est restée aujourd'hui). L'année 1814 voit le retour des Habsbourg dans le pays, mais les réformes effectuées par les Français sur le système éducatif, la législation et l'administration publique persistent malgré tout. La révolution démocratique qui balaye l'Europe en 1848 ne manque pas d'accroître la conscience politique et nationale des Slovènes et, après la Première Guerre mondiale et la dissolution de l'Empire austro-hongrois, la Slovénie entre dans le royaume des Serbes, Croates et Slovènes, qui prend le nom de Yougoslavie en 1929. Durant la Seconde Guerre mondiale, la Slovénie est partagée entre l'Allemagne, l'Italie et la Hongrie, mais la résistance se fait entendre, combattant l'envahisseur depuis les montagnes. En 1945, la Slovénie rejoint la République socialiste fédérale de Yougoslavie, passant derrière le rideau de fer pour plus de quatre décennies.
La volonté affichée de la Serbie, à la fin des années 1980, d'asseoir son hégémonie économique et culturelle sur les autres républiques yougoslaves commence à inquiéter la Slovénie. À la fin de l'année 1988, la décision soudaine de Belgrade de mettre fin à l'autonomie du Kosovo fait redouter aux Slovènes qu'il ne leur arrive la même chose et les pousse à se séparer de la Yougoslavie. Les nouvelles relations qu'entretient alors la Slovénie depuis quelques années avec ses voisins capitalistes du Nord et de l'Ouest ne font qu'accentuer cette volonté d'indépendance, d'autant plus que ses liens avec le reste de la Yougoslavie, en plus d'être une menace politique, sont devenus un véritable fardeau économique.

Au printemps 1990, après 45 années de domination communiste, la Slovénie devient la première république yougoslave à tenir des élections libres. En décembre de la même année, l'électorat vote massivement (90%) en faveur de l'indépendance. Craignant le pire, le gouvernement slovène amasse les armes et, le 25 juin 1991, se retire de la Fédération yougoslave. Pour dramatiser son accession à l'indépendance et obtenir l'appui des puissances étrangères, la Slovénie provoque délibérément des combats avec l'armée fédérale yougoslave en tentant de prendre le contrôle de ses postes-frontières. Une guerre de dix jours s'ensuit, les Slovènes résistent bien et, aucun territoire ni aucune minorité n'étant vraiment en jeu, le gouvernement yougoslave accepte finalement une trêve diligentée par la Communauté européenne. La Slovénie se dote sur-le-champ d'une nouvelle Constitution et, le 15 janvier 1992, la Communauté européenne reconnaît officiellement le pays, qui entre aux Nations unies en mai de la même année.

En octobre 2000, lors des troisièmes élections depuis l'indépendance, le parti libéral démocratique revient au pouvoir et Janez Drnovsek reprend le siège de Premier ministre qu'il avait quitté six mois plus tôt lorsque sa coalition avait perdu la majorité. Drnovsek est perçu par beaucoup comme le plus à même d'ouvrir à la Slovénie les portes de l'OTAN et de l'Union européenne, que la Slovénie intégre en mai 2004.
Aux élections législatives d'octobre 2004, le fait marquant a été le net recul du parti de la Démocratie Libérale de Slovénie (LDS), principale force politique au pouvoir depuis plus de 10 ans, au profit du parti Social-Démocrate (SDS).

Géographie

GENERAL :
Avec une superficie de 20 256 km2, la Slovénie occupe environ 2% de l'Europe centrale. Bordée par l'Autriche au nord et par la Croatie au sud, elle partage également des frontières plus petites avec l'Italie, à l'ouest et la Hongrie, à l'est. La Slovénie est en majeure partie un pays de collines, avec plus de 90% de son territoire situé à plus de 300 m au-dessus du niveau de la mer. La forêt couvre près de la moitié du territoire, et les terres agricoles (champs, vergers, vignobles et pâturages) 43%.
- Le pays compte six régions principales : les Alpes ; les collines pré-alpines ; le karst dinarique (une région calcaire de grottes et de rivières souterraines) ; le littoral le long de la mer Adriatique (47 km) ; la plaine pannonienne et les autres plaines, qui couvrent à peine un cinquième du territoire, principalement dans l'Est et le Nord-Est. L'intérieur du pays est parcouru de rivières, parmi lesquelles la Save et la Drave (qui se jettent dans le Danube), la Soca (qui se jette dans la mer Adriatique), la Mure et la Krka. La Kolpa longe, quant à elle, une grande partie de la frontière avec la Croatie.

FAUNE ET FLORE :
La Slovénie abrite quelque 2 900 espèces de plantes, dont un grand nombre sont spécifiques au pays. Le parc national de Triglav est particulièrement riche en fleurs et plantes autochtones. Abondante et variée, la faune slovène se compose, entre autres, de chevreuils, de sangliers, de chamois, d'ours et de lynx (tous très prisés des chasseurs), mais aussi de tortues de mer et de loirs. Enfin, l'une des plus étranges créatures au monde est le protée, ou Proteus anguinus, amphibien qui ne se rencontre que dans les grottes du karst slovène.

Les Alpes Juliennes :
Les amateurs de sensations fortes ne manqueront pas l'ascension des trois sommets du mont Triglav (2 864 m), le point culminant du pays, qui domine les Alpes Juliennes. Coupant le coin nord-ouest de la Slovénie avant de passer en Italie, cette chaîne accueille chaque week-end des centaines d'aventuriers du dimanche, qui viennent s'essayer à l'une des nombreuses randonnées possibles dans la région. Les premiers Slaves pensaient que la montagne abritait un dieu à trois têtes régnant sur le ciel, la terre et les enfers. Depuis l'époque des Habsbourg, l'ascension du mont constitue un véritable "pèlerinage patriotique" et, aujourd'hui encore, le Triglav, profondément ancré dans le cœur de la culture slovène, orne fièrement le drapeau national.
Le château, essentiellement médiéval, de Bled a servi de siège aux évêques du sud du Tyrol pendant plus de huit siècles avant de devenir la résidence d'été de la famille royale yougoslave. Accroché à une falaise surplombant le lac Bled, il offre des vues magnifiques. À l'intérieur, un petit musée présente l'histoire de la région, notamment au travers d'une collection d'épées et d'armures. Sur l'île de Bled, à l'extrémité ouest du lac, se dresse un beffroi blanc du XVe siècle doté d'une "cloche à vœux", qui aurait le pouvoir d'exaucer les vœux de quiconque la fait sonner... et naturellement, on peut l'entendre sonner à longueur de journée ! La région sauvage du lac Bohinj, à 30 km au sud-ouest de Bled, est particulièrement belle, avec ses hautes montagnes semblant sortir tout droit du bassin formé par la vallée. Les meilleurs chemins pour gravir le Mont Triglav partent des toutes proches chutes de Savica et de Stara Fuzina.
Située à 51 km au nord-ouest de Ljubljana, Bled est aussi bien desservie par les bus que par le train.

Peuple, culture et traditions

COUTUMES :
Le lien étroit des Slovènes avec leurs coutumes ancestrales, d'origines médiévales ou païennes, s'illustre parfaitement à l'occasion de Mardi gras. Lors du carnaval de Ptuj, les Kurents, divinités hédonistes proches de Dyonisos issues de la mythologie nationale, font leur apparition : les villageois, vêtus de peaux de mouton retournées, la langue pendante et les crocs apparents, coiffés d'une toque rehaussée de cornes, maquillés, et affublés d'une cloche autour du cou ou à la ceinture, s'en vont de maison en maison chasser les mauvais esprits de l'hiver afin de préparer l'avènement du printemps. Une survivance du folklore qui s'illustre aussi dans les motifs, parfois historiques, parfois religieux, mais le plus souvent populaires et ruraux, qui ornent les ruches. Les Slovènes sont en effet, et depuis plus de six siècles des apiculteurs chevronnés qui ont exporté leurs abeilles à travers l'Europe. Si cette tradition ornementale tend à disparaître, ces ruches offrent sur plus de 50 000 pièces et 600 variations de motifs, un témoignage unique de la vie et des mentalités villageoises.

LANGUES :
Le slovène est une langue slave méridionale qui utilise l'alphabet latin. Elle est très proche du serbe et du croate, mais n'est pas pour autant intelligible par les locuteurs de ces deux idiomes. La grammaire slovène est très complexe, et possède un grand nombre de cas, de genres et de temps. Heureusement pour les visiteurs, presque tous les Slovènes connaissent une langue étrangère, que ce soit le croate, le serbe, l'allemand, l'anglais ou l'italien (de la plus pratiquée à la moins pratiquée).

ARTS :
L'écrivain le plus admiré du pays est le poète romantique France Preseren (1800-1849), dont l'œuvre a fortement marqué la littérature slovène, tout en contribuant au développement de la conscience nationale. En ce qui concerne la musique, si de nombreuses traditions ont été perdues depuis la Seconde Guerre mondiale, les compilations du trio Trutamora Slovenica permettent néanmoins de remonter aux racines de la musique slovène. La musique dite "populaire" couvre toute une gamme de styles. La peinture et la sculpture sont dominées depuis les années 1980 par les travaux postmodernes du groupe touche-à-tout Neue Slowenische Kunst (NSK) et des cinq anonymes de la coopérative artistique IRWIN. Enfin, pour parler d'architecture, la Slovénie doit nombre de ses bâtiments et places publiques les plus importants à l'architecte Joze Plecnik (1872-1957).

GASTRONOMIE :
Traditionnellement à base de poisson et de venaison, la cuisine slovène a été très fortement influencée par celles de ses voisins. Au rayon des spécialités "locales", vous trouverez donc des mets autrichiens comme les klobasa (saucisses), le zavitek (strudel) ou la dunajski zrezek (escalope viennoise) ; italiens comme les njoki (boulettes de pommes de terre), la rizota (risotto) et les zlikrofi (sortes de raviolis) ; ou hongrois comme le golaz (goulasch) ou le paprikas (ragoût de poulet ou de bœuf). N'oublions pas non plus le burek, une tourte au fromage, à la viande ou, parfois, à la pomme, qui est un grand classique des Balkans. Vous trouverez en outre toutes sortes de boulettes ; celles au fromage, les struklji sont particulièrement prisées. Pour goûter aux plats traditionnels, la meilleure solution consiste à se rendre dans une auberge (gostilna), où vous pourrez peut-être, en outre, déguster l'un des vins rouges ou blancs que produit la Slovénie, un verre de zganje (alcool fort local), ou encore une bière Union ou Zlatorog, les marques les plus populaires.

RELIGION:
Environ 70 % des Slovènes se considèrent catholiques romains. Pourtant, l'office dominical ne semble pas attirer beaucoup de fidèles, et les mariages se limitent le plus souvent à des cérémonies civiles. Les positions conservatrices de l'Église slovène - réclamant notamment l'introduction du catéchisme obligatoire dans les écoles publiques (laïques) et aux examens - peuvent sans doute expliquer partiellement cette désaffection. L'émigration consécutive aux déchirements interethniques et interreligieux de l'ancienne Yougoslavie a entraîné l'apparition d'une communauté musulmane. Fruit d'une occupation ottomane de quatre siècles, elle est principalement issue de Bosnie-Herzégovine. Elle représente aujourd'hui près de 5 % de la population.

Bibliographie

Guide

Lonely planet Guide

Littérature

- La Slovénie de Georges Castellan et Antonia Bernard (coll. Que sais-je? , 1996) : deux spécialistes des études balkaniques et de l'Europe centrale présentent la Slovénie. La diversité des informations donne un bon aperçu de ce pays.

Bien choisir votre chevauchée

Sur notre blog

C'est à cheval qu'il faut découvrir la Slovénie ! Ce joyau méconnu d'Europe centrale est riche d’une très ancienne tradition équestre avec notamment le haras de Lipica, berceau de race du fameux lipizzan…