Stage équestre entre jeunes
Europe

Partez pour une randonnée à cheval en Angleterre

L'Angleterre à cheval est une destination idéale pour les cavaliers qui apprécient la nature. De Guillaume le Conquérant aux guerres napoléoniennes, les références aux chevaux dans l’Histoire de l'Angleterre ne manquent pas. Mais aujourd’hui, les célèbres équidés sont utilisés principalement dans le sport et le divertissement.
Voir tous nos voyages
  • Angleterre et cavaliers
    Apprentissage de saut en Angleterre
  • L'Angleterre à cheval
    Jeunes cavaliers en Angleterre
  • Angleterre à cheval pour les jeunes
    Séjour linguistique en Angleterre
  • Séjour linguistique équestre en Angleterre
    Saut d'obstacle d'une jeune cavalière en Angleterre
  • Jeune cavalier en Angleterre
    Trot pour jeune cavalier en Angleterre
  • Séjour linguistique en Angleterre
    Jeune cavalière en Angleterre

Visa & santé

Formalités

Les conditions actuelles d’entrée et de séjour au Royaume-Uni restent en vigueur : passeport ou carte nationale d’identité en cours de validité.
Le résultat du référendum du 23 juin n’implique pas de changement immédiat pour les ressortissants français au regard de leurs droits à la circulation ou au séjour au Royaume-Uni.

IMPORTANT
Autorisation de sortie du territoire obligatoire pour les mineurs à partir du 15 Janvier 2017:
L'enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :
-Pièce d’identité du mineur : carte d'identité ou passeport
-Formulaire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale (site Service- public https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14930 )
-Photocopie du titre d'identité du parent signataire

Conseils pour l'obtention du visa

Les informations mentionnées ne sont qu'indicatives pour les ressortissants Français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès du consulat systématiquement avant d'envoyer votre dossier.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site du ministère des affaires étrangères : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Santé

Se munir de la carte européenne d’assurance maladie, à demander à votre caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consulter le site de l’Assurance Maladie en ligne.
Les hôpitaux publics dans le cadre du N.H.S. (National Health Service), de même que les soins dispensés par un généraliste, sont accessibles à tous et gratuits en cas d’urgence médicale (maladie ou accident survenu sur le territoire britannique) pour les touristes français, qu’ils résident en France ou dans un autre pays de l’Union européenne. Se présenter dans une "Surgery" ou un "Walk In Centre" pour obtenir un rendez-vous avec un médecin généraliste (plus communément connus sous le nom de GP ou General Practioner).
Les hôpitaux privés pratiquent des tarifs très élevés et ne sont pas remboursés par le régime général de la Sécurité Sociale française.
A Londres, pour consulter un médecin généraliste, il est possible de s’adresser au Dispensaire français de Londres, où exercent des médecins francophones (184 Hammersmith Road - LONDON W6 7DJ - Tél +44 20 8222 8822). Une liste de notoriété de praticiens médicaux est disponible sur le site du consulat.
Contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

Assurance

Vous devez absolument être assuré en assistance et rapatriement pour participer à nos voyages.

Nous vous proposons une assurance MULTIRISQUES comprenant l'annulation, l'interruption et l'assistance rapatriement pour tous les pays du monde où nous voyageons. En cas d'incident au cours du voyage, les accompagnateurs connaissent bien les procédures de rapatriement ou d'assistance. Leur mise en jeu est ainsi largement facilitée.

Si vous ne souscrivez pas notre assurance MULTIRISQUES, nous vous demandons de signer une décharge de responsabilité et de vérifier que vous êtes assurés par ailleurs. Vérifiez les garanties souscrites et les processus de déclenchement, emportez avec vous le numéro de téléphone d'urgence de votre assurance.

Enfin, faire une liste chiffrée du contenu de votre sac peut également être une bonne précaution en cas de destruction ou de perte de celui-ci !

Informations pays

Carte d'identité du pays

Capitale :

Données socio-économiques

Langue
La plus grande réussite culturelle de l'Angleterre aura sans doute été d'ordre linguistique puisque l'anglais est devenu la première langue internationale. Il existe en Angleterre une étonnante variété d'accents plus ou moins marqués selon les régions, ce qui conduit souvent les Anglais du Sud à prétendre avoir besoin d'un interprète pour communiquer avec leurs compatriotes installés au nord d'Oxford.

Nourriture
La gastronomie est pour beaucoup l'aspect le moins séduisant de la culture anglaise, cependant l'influence d'autres cuisines notamment l'indienne l'a enrichie considérablement. À Londres, certains restaurants commencent à proposer une cuisine créative de qualité, mais le visiteur qui s'aventure en dehors de la capitale et celui dont le budget est modeste devront se contenter des valeurs sûres anglaises comme les fish'n'chips, les œufs au bacon et les saucisses purée. Si ce régime devient monotone vous pourrez toujours vous rabattre sur les cuisines étrangères.

Religion
La majorité des Anglais qui professent une croyance religieuse appartiennent à l'Église anglicane, séparée de Rome depuis le XVIe siècle. Parmi les principales autres églises protestantes représentées sur le territoire se trouvent les méthodistes, les baptistes et l'Armée du salut. Un Anglais sur dix se dit catholique et le pays compte aujourd'hui plus d'un million de musulmans ainsi qu'une population considérable d'hindous et de sikhs. Malgré cette diversité confessionnelle, la plupart des Anglais admirent davantage leurs églises pour leur architecture, symbole de grandeur et de stabilité, que pour leur fonction religieuse.

Histoire

4000 av J.-C.
Peuplée d'abord par de petits groupes de chasseurs, l'Angleterre de l'âge de pierre voit l'arrivée d'immigrants qui, vers 4000 av. J.-C., entreprennent la culture des collines de craie de la plaine de Salisbury et édifient les mystérieux cercles mégalithiques de Stonehenge et d'Avebury. Ces populations sont suivies à l'âge du bronze par les Celtes d'Europe centrale qui commencent à s'installer en 800 av. J.-C. et introduisent en Angleterre le gaélique et le britonnique (la première de ces langues est encore parlée en Ecosse, la seconde au pays de Galles).

43 av J.-C.
Débarqués en l'an 43, les Romains n'ont besoin que de sept années pour vaincre toute résistance et prendre le contrôle de la majeure partie de l'Angleterre. Les tribus écossaises et galloises se montrant plus rebelles, les Romains érigent au nord du pays le mur d'Hadrien pour repousser les razzias écossaises. La colonisation apporte au territoire une stabilité nouvelle, le dote d'un réseau de routes pavées et y introduit le christianisme.

Ve siècle
Cependant, le déclin de leur empire et le prix très élevé que leur coûte la colonisation de l'Angleterre incitent les Romains à se retirer peu à peu de ce territoire ; leur domination s'achève ainsi, sans défaite, vers 410.

VIIe-IXe siècles
Profitant de la place laissée vacante par les Romains, les Angles, les Jutes et les Saxons envahissent à leur tour l'Angleterre, refoulant ou assimilant les populations celtes. Dès le VIIe siècle, les fiefs établis par ces envahisseurs anglo-saxons, s'étant constitués en royaume, commencent à esquisser une première conscience nationale en se posant comme anglais. Vers 850, les Vikings ont déjà envahi le Nord de l'Ecosse, le Cumberland et le Lancashire tandis que les Danois pénètrent l'Est de l'Angleterre. En 871, seul le Wessex, territoire mi-saxon mi-celtique au sud de la Tamise, demeure sous le contrôle des Anglais. Toutefois, ces derniers parviennent à neutraliser la supériorité militaire des Vikings et entament un processus d'assimilation culturelle.

1066
En 1066, Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, débarque avec 12 000 hommes sur la côte sud de l'Angleterre. Après sa victoire à Hastings, il exproprie les aristocrates anglais et distribue leurs biens à ses barons, de culture et de langue françaises. Assimilés à la population locale, les Normands bâtissent en Angleterre d'imposants châteaux, y instaurent le système féodal et établissent un cadastre précis.

XIIe-XVe siècles
Au cours des siècles suivants, le pays traverse une période de troubles, marquée par les conflits monarchiques, les intrigues politiques, les révoltes et la peste. Les défaites essuyées face à la France durant la guerre de Cent Ans déclenchent la guerre civile dite des Deux-Roses : ce conflit opposant la maison d'York à la maison de Lancastre a pour principale conséquence de ruiner l'aristocratie et de souligner l'impuissance de la monarchie anglaise.

XVIe siècle
Au XVIe siècle, les problèmes matrimoniaux d'Henri VIII, qui rompt avec le catholicisme faute d'obtenir du pape l'autorisation de divorcer, aboutissent au schisme religieux qui marque la naissance de l'anglicanisme. Refusant l'autorité du pape, le roi se fait nommer par le Parlement à la tête de l'Église d'Angleterre ; dans le même temps, la Bible est traduite en anglais. En 1536, Henri disperse les ordres religieux et confisque leurs terres.

1642-1660
Le rapport de force entre la monarchie et le Parlement dégénère en guerre civile (1642-1646) : les royalistes (catholiques, traditionalistes, aristocrates et anglicans) soutiennent Charles Ier contre Cromwell et les parlementaristes protestants. La victoire de Cromwell aboutit à la mise en place d'une dictature, marquée entre autres par l'écrasement sanglant de l'Irlande catholique. En 1660, devant les excès de ce régime, le Parlement décide de rétablir la monarchie.

XVIIIe siècle
Durant la période d'expansionnisme qui suit, l'Angleterre conquiert des colonies sur la côte américaine, accorde à la Compagnie des Indes orientales le privilège du commerce à Bombay et finit par intégrer le Canada et l'Australie à sa sphère d'influence. À l'intérieur, elle accroît sa domination sur les îles Britanniques. L'empire naissant connaît cependant son premier revers en 1783, avec la déclaration d'indépendance des colonies d'Amérique.

XIXe siècle
Parallèlement, la Grande-Bretagne entame sa révolution industrielle en découvrant de nouvelles énergies, de nouveaux moyens de transport et de production : l'énergie hydraulique ou à vapeur, le train à vapeur, l'exploitation des mines de charbon, etc. entraînent des changements sociaux radicaux. Ainsi, l'apparition des premières villes industrielles dans les Midlands provoque d'importants mouvements de population. Lorsque la reine Victoria est couronnée, en 1837, le pays est devenu la première puissance mondiale. Sa flotte qui domine les océans maintient ensemble les mailles de son empire colonial tandis que ses usines dictent leur loi au commerce mondial. Sous les ministères de Gladstone et de Disraeli, les pires excès de la révolution industrielle rendent nécessaires des réformes sociales qui instaurent l'enseignement universel, la légalisation des syndicats et le droit de vote pour les hommes – les femmes devront attendre la fin de la Première Guerre mondiale.

1914-1939
En 1914, la Grande-Bretagne se laisse entraîner dans une guerre qui fait un million de victimes parmi ses soldats et élargit le fossé creusé entre les classes dominantes et la classe ouvrière. La grève générale de 1926 marque le début d'une agitation sociale qui s'amplifie durant la crise des années 30 en raison de l'inaptitude des gouvernements successifs à faire face aux problèmes posés au pays, notamment, en politique extérieure, la montée d'Hitler en Allemagne.

1939-1960
Durant la Seconde Guerre mondiale, la Grande-Bretagne joue un rôle déterminant dans la victoire des Alliés. Sous le leadership de Winston Churchill, le pays surmonte le réembarquement de Dunkerque, les incessants bombardements de la Luftwaffe, la perte de Singapour et de Hong Kong pour remporter finalement la bataille d'Angleterre. Malgré l'euphorie, le pays voit bientôt ses ressources et son influence s'affaiblir tandis que l'Inde (en 1947), la Malaisie (en 1957) puis le Kenya (en 1963) proclament tour à tour leur indépendance.

Années 1960-1970
C'est seulement dans les années 60 que l'Angleterre se remet entièrement de la guerre. Le Premier ministre d'alors, le conservateur Harold Macmillan, assure d'ailleurs fièrement à ses compatriotes : "Vous n'avez jamais été aussi bien !". Dans l'effervescence du "swinging London" apparaissent les figures mythiques des Beatles, des Rolling Stones, de Mary Quant, de David Bailey et de Twiggy. Mais la mode des minijupes et les extravagances du Sergant Pepper ne sauraient faire oublier la montée de la violence en Irlande du Nord, qui entraîne un déploiement de troupes britanniques en 1969 et qui perdure depuis. Par la suite, les gouvernements britanniques et irlandais n'auront de cesse de trouver une solution pour mettre un terme au terrorisme et rétablir la paix. Dans les années 70, la crise du pétrole, l'inflation galopante, le chômage et l'antagonisme social contribuent à l'élection de Margaret Thatcher (1979) dont les Britanniques attendent un véritable miracle.

Années 1980-1990
La « Dame de fer » écrase le pouvoir syndical, privatise l'économie nationale, instaure la méritocratie, accentue les disparités sociales, et fait entrer le pays en guerre avec l'Argentine au sujet des îles Malouines. Premier ministre resté le plus longtemps en fonction durant ce siècle, Margareth Thatcher a laissé une empreinte si forte sur la vie politique du pays que, dix ans après avoir été mise en minorité au sein de son parti, son ombre plane sur tous les débats concernant les affaires intérieures. John Major, qui lui succède en 1990, ne parvient pas à rallier la nation à la cause des Conservateurs : il est battu lors des élections de mai 1997.

2000-2001
Sous le ministère de Tony Blair, l'Angleterre change. Toutefois, le pays n'est pas encore totalement sorti du tunnel car vingt ans de conservatisme ne s'effacent pas en un jour et la jubilation de la victoire a cédé la place à un rigoureux pragmatisme économique. En 2000-2001, l'épizootie de fièvre aphteuse met à l'épreuve le gouvernement, provoquant également une crise de l'agriculture et du tourisme. Cela n'empêche pas les travaillistes de remporter les élections législatives du 7 juin 2001. Si l'économie est entrée dans une phase de stabilité, l'éducation, les transports publics, l'Union européenne et l'Irlande du Nord demeurent des sujets explosifs.

2002-2003
Tony Blair se range aux côtés de George W. Bush dans la guerre en Irak, contre une partie de l'opinion anglaise. Fait exceptionnel, une manifestation rassemble un million de personnes à Londres contre l'engagement anglais dans le conflit. Au sein même du parti travailliste, les avis divergent, et trois ministres démissionnent pour exprimer leur désaccord. À cette crise politique s'ajoutent les révélations de la BBC sur un rapport qui aurait exagéré les risques liés aux armes de destruction massive irakiennes pour manipuler l'opinion. L'affaire aboutit au suicide de l'informateur de la chaîne et à la démission du directeur de la BBC.

2005
En mai 2005, réélection du 1er ministre Tony Blair à la tête du gouvernement. Londres est la cible d'attentats meurtriers le 7 juillet, au moment où la ville vient d'être choisie pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2012.Deux semaines plus tard, toujours à Londres, d'autres tentatives ont lieu, sans faire de victimes cette fois. Le 28 juillet, l'IRA annonce la fin de la lutte armée. Présidence britannique de l'UE et du G8.

2006
En mai 2006, Tony Blair se voit contraint de remanier son gouvernement à la suite des mauvais résultats aux élections locales. Il annonce en septembre qu'il quittera le pouvoir dans l'année à venir.

2007
La Reine Elisabeth II a désigné Gordon Brown, 56 ans, au poste de Premier Ministre le 27 juin 2007, après avoir accepté la démission de Tony Blair. Cette prise de fonction s’est déroulée à la suite d’un processus de désignation interne au parti travailliste, sans élections, ce qu’autorise le système parlementaire. La législature actuelle court jusqu’en 2010. Dès sa prise de fonction, M. Brown a affirmé ses trois priorités en politique intérieure : l’éducation, la santé et le logement.

2008
L’immigration constitue un nouvel enjeu pour le gouvernement. Un plan de mesures visant à améliorer le dispositif de contrôle des frontières et des flux migratoires a été annoncé le 14 janvier 2008. Les travaillistes de Gordon Brown essuient un échec lors des élections municipales du 1er mai. Des incidents se sont produits lors du passage de la Flamme Olympique à Londres en signe de protestation contre le régime chinois ; Gordon Brown n'a pas assisté à la cérémonie d'ouverture.

2010
À la suite des élections législatives tenues en mai, David Cameron est nommé Premier ministre par la reine Elizabeth II.

2011
Le 29 avril le prince William, duc de Cambridge se marie avec Catherine Middleton. Le mariage est très médiatisé et est suivi aussi bien dans le Royaume-Uni qu'à l'étranger

2013

Géographie

Géographie
L'Angleterre est la plus grande des trois régions qui constituent la Grande-Bretagne. Elle partage ses frontières avec l'Écosse, au nord, avec le pays de Galles, à l'ouest, et n'est distante de la France que de 29 km au point le plus étroit de la Manche. Son relief, en grande partie plat ou légèrement vallonné, s'élève au nord avec la chaîne calcaire des Pennines et à l'ouest avec le massif du Cumberland, dont les sommets arrondis encadrent le Lake District. Au sud des Pennines s'étendent les régions densément peuplées des Midlands tandis que la péninsule du sud-ouest, réputée pour son élevage laitier et sa côte très découpée, est occupée par un plateau hérissé de petits massifs granitiques. Le bassin de Londres forme un ensemble de plaines et de collines alternées dans lequel s'est implantée l'industrie et où se sont développées la plupart des grandes villes, au premier plan desquelles l'agglomération londonienne.

Faune et flore
Autrefois presque entièrement boisée, l'Angleterre ne possède plus aujourd'hui que la deuxième plus petite superficie de forêt d'Europe (après l'Irlande). Les conifères, dont les gouvernements ont favorisé la plantation depuis le début du siècle, ont acidifié le sol et détruit les anciennes tourbières. Parmi les arbres les plus courants, on rencontre des espèces telles que chênes, ormes, châtaigniers, tilleuls, frênes et hêtres. Au printemps, la campagne anglaise se couvre de fleurs (perce-neige, jonquilles, campanules, primevères, boutons d'or, coucous) tandis que plusieurs variétés de bruyères fleurissent dans les landes.

Les parcs nationaux anglais couvrent environ 7% du territoire. Ils sont situés dans les régions du Dartmoor, de l'Exmoor, du Lake District, du Peak District, du val d'York, des North York Moors, de la New Forest, des Broads et du Northumberland. Même si elles n'ont rien de sauvage, ces réserves, pour la plupart privées, offrent de beaux paysages.

Le pays abrite une importante population de cervidés, parmi lesquels le cerf élaphe, le plus grand mammifère local, mais aussi des daims et des chevreuils. On aperçoit également des renards, des blaireaux et des hérissons. L'écureuil gris d'Amérique supplante peu à peu l'espèce locale, plus petite. Si l'on rencontre partout des lapins, les petits rongeurs tels que la musaraigne, le rat des champs et le campagnol d'eau sont moins courants. Unique serpent venimeux, la vipère est rare et protégée. Les Britanniques sont de grands amateurs d'ornithologie, mais si le nombre et la diversité des espèces côtières ne semblent pas menacés, on ne peut pas en dire autant des autres oiseaux : certaines espèces encore abondantes il y a seulement vingt-cinq ans sont actuellement en train de disparaître suite à la destruction de leur habitat.

Peuple, culture et traditions

Langue
La plus grande réussite culturelle de l'Angleterre aura sans doute été d'ordre linguistique puisque l'anglais est devenu la première langue internationale. Il existe en Angleterre une étonnante variété d'accents plus ou moins marqués selon les régions, ce qui conduit souvent les Anglais du Sud à prétendre avoir besoin d'un interprète pour communiquer avec leurs compatriotes installés au nord d'Oxford.

Nourriture
La gastronomie est pour beaucoup l'aspect le moins séduisant de la culture anglaise, cependant l'influence d'autres cuisines notamment l'indienne l'a enrichie considérablement. À Londres, certains restaurants commencent à proposer une cuisine créative de qualité, mais le visiteur qui s'aventure en dehors de la capitale et celui dont le budget est modeste devront se contenter des valeurs sûres anglaises comme les fish'n'chips, les œufs au bacon et les saucisses purée. Si ce régime devient monotone vous pourrez toujours vous rabattre sur les cuisines étrangères.

Religion
La majorité des Anglais qui professent une croyance religieuse appartiennent à l'Église anglicane, séparée de Rome depuis le XVIe siècle. Parmi les principales autres églises protestantes représentées sur le territoire se trouvent les méthodistes, les baptistes et l'Armée du salut. Un Anglais sur dix se dit catholique et le pays compte aujourd'hui plus d'un million de musulmans ainsi qu'une population considérable d'hindous et de sikhs. Malgré cette diversité confessionnelle, la plupart des Anglais admirent davantage leurs églises pour leur architecture, symbole de grandeur et de stabilité, que pour leur fonction religieuse.

Quelques mots d'échange

Oui = Yes
Non = No
Merci = Thank you
Merci beaucoup = Thank you very much
de rien, je vous en prie = You're welcome
S'il vous plaît = Please
pardon, excusez-moi = Excuse me
Bonjour = Hello
Au revoir = Goodbye
à bientôt = See you soon
Bonjour = Good morning
Bon après-midi = Good afternoon
Bonsoir = Good evening
Bonne nuit = Good night


Je ne comprends pas = I don't understand
Comment dit-on X en anglais? = How do you say X in English?
Parlez-vous ... = Do you speak ...
anglais = English
français = French
allemand = German
espagnol = Spanish
chinois = Chinese


je = I
nous = We
tu = You
vous = You
ils (m) elles (f) = They
Comment vous appelez-vous? Quel est votre nom? = What is your name?
Enchanté (de faire votre connaissance). = Nice to meet you.
Comment allez-vous? Ça va? = How are you?
bien, bon = Good
mal, mauvais = Bad
Comme ci comme ça = So so


une femme, une épouse = a wife
le mari = Husband
la fille = Daughter
le fils = Son
la mère, maman = Mother
le père, papa = Father
un ami, une amie = Friend


Où sont les toilettes? = Where is the bathroom? Where is the toilet?

Bibliographie