ISLANDE Pourquoi y aller ?

L'Islande à cheval : pour le bonheur des grands espaces et du cheval en liberté ! Devancé par un troupeau de 40 à 60 chevaux en liberté, grâce à votre voyage à cheval en Islande vous vivrez ici l'irrésistible sensation du tölt, une allure étonnante et surtout ludique : deux expériences uniques en randonnée équestre. L'Islande est un coktail d'eau, de glace et de feu, sculpté par les glaciers, les cascades et les volcans. Chaque année, durant trois week ends d'automne, à l'occasion des grandes transhumances annuelles, l'Islande à cheval s'impose, les cavaliers islandais renouent avec les longues chevauchées de leurs ancêtres pour ramener leurs troupeaux vers les fermes.

voir tous nos voyages

  • Rando équestre en Islande
  • Nos randonnées à cheval en Islande
  • A cheval sur la piste de Kjolur
  • Chevauchée en Islande
  • Randonnée à cheval au Landmanalaugar
  • Randonnée à cheval en Islande
  • Randonnée à cheval en Islande
  • Randonnée à cheval en Islande
  • Chevaux islandais
  • Randonnée à cheval en Islande
  • Randonnée à cheval en Islande
  • Rassemblement des moutons en Islande avec Cheval d'Aventure

Les types de voyages à cheval


 

La vraie aventure des cavaliers randonneurs, l'ADN de Cheval d'Aventure. Une expédition équestre en autonomie complète avec animaux de bât.



Randonnée à cheval itinérante. Un véhicule d'intendance vous rejoint à chaque étape.





Immersion chez les éleveurs : participation aux transhumances, travail du bétail, initiation ou perfectionnement aux disciplines western.




Safari à cheval en itinérance dans une ambiance "Out of Africa"; ou en étoile à partir d'un lodge ou d'un camp en général très confortable et de petite capacité. Cavalerie souvent exceptionnelle.




Apprentissage et perfectionnement en moyenne et haute école, ou stages d'endurance, polo ou d'équitation western, apprentissage en éthologie.





Des randonnées ou activités équestres quotidiennes depuis un hébergement  fixe. Le rythme est entièrement flexible et ces séjours sont souvent accessibles aux non cavaliers

Les niveaux équestres

A chacun de nos voyages à chevl est attribué un niveau équestre minimum requis. Il traduit le niveau de technique équestre exigé, la vivacité des chevaux, la longeur des étapes et l'endurance demandée.

Pour cavaliers débutants ou initiés, ces voyages équestres permettent une mise en selle progressive.


Pour cavaliers à l'aise aux 3 allures en terrain varié (pas, trot enlevé, galop en équilibre).


Pour cavaliers confirmés ayant une pratique régulière de l'équitation. Maîtrise des 3 allures (pas, trot enlevé, galop en équilibre) en terrain varié. Il faut être en bonne forme physique et randonner à cheval sans fatigue plusieurs jours durant.

Pour cavaliers expérimentés ayant une pratique régulière de l'équitation. Maîtrise des 3 allures (pas, trot enlevé, galop en équilibre) en terrain varié, sur tous types de chevaux, même vifs. Il faut être en bonne forme physique et chevaucher sans fatigue sur de longues étapes.

Le confort

A chacun de nos voyages à cheval est attribué un niveau de confort dominant.

Nuit sous tente, repas en extérieur ou sous tente mess.

Nuit en auberge, gîte, chambre d'hôte ou chez l'habitant. Chambres doubles avec salle de bains.

Nuit en hébergement de charme ou luxueux. Chambres doubles avec salle de bain privative.

Nuit en refuge, en dortoir ou habitat sommaire. Salle de bains à partager.

Nuit en yourte, habitat traditionnel d'Asie central muni de lits et en général chauffée au poêle.

Nuit en campement de toile équipé de literie. Douche et toilettes de brousse aménagées.

Idéal pour les familles

Des voyages idéals pour les familles, avec un maximum de flexibilité.

Ouvertures de chevauchées

C'est l'avant première avant publication ou la pure reconnaissance d'une nouvelle randonnée à cheval ou d'une expédition en autonomie, ou alors la validation de la sélection d'un ranch ou d'un safari à cheval. Ces voyages sont uniques, il peut y avoir des aléas... ils s'adressent à de bons cavaliers et voyageurs prêts à l'inconnu et l'aventure. Inscrivez vous sur nos listes.

 a venir

A venir

Recherche avancée

Aide

Aide

Aide

Aide

Aide

Aide

voyages disponibles

retour haut de page

Traditions équestres

  • Le Cheval islandais

     

    Traditions équestres en Islande

    • Histoire


    La scène se joue dans l'Europe du Nord-Ouest au VIIIe siècle après JC. Une caste de guerriers dont le mode de vie est fortement imprégné de religion païenne règne en Scandinavie. Attirés par les richesses du sud, ces commerçants norvégiens, que l'on nommera "Vikings", prennent la mer sur leurs drakkars et envahissent le nord de l'Ecosse et l'Irlande.
    En Ecosse, malgré l'évangélisation en cours, plusieurs tribus celtiques pratiquent encore l'élevage de chevaux sacrés, le sacrifice rituel de chevaux et divers rites de fécondités liés au cheval. En 850, la dynastie des Macalpin impose le christianisme. Un édit interdit la consommation de viande de cheval et sa vénération, ce qui porte un coup sévère aux éleveurs. Beaucoup refusent les dogmes de la nouvelle religion et recherchent, sous la direction de leurs chefs Ingolfur et Hjörleifur, un pays idéal vers l'Ouest. Il s'ensuit un exode, y compris des animaux. Ils naviguent vers le Nord et colonisent l'Islande en 874.
    Durant les 60 années suivantes, les colons vikings venus de Scandinavie, fuyant la tyrannie du Roi Harald Haarfagr, et immigrent avec quelques esclaves celtes. Beaucoup interrompirent leur voyage sur les îles de l'Atlantique nord, dont les îles Shettlands, où ils découvrirent la forme naine d'un poney britanico-scandinave.
    L'Islande n'a donc jamais eu de chevaux indigènes. Le cheval islandais descend de races germaniques (Fjord de Norvège, Gotland du Danemark) et de diverses lignées de poneys celtiques.




    • Critères de la race


    Peu de races de chevaux peuvent prétendre à une telle pureté. Depuis 930 après JC, date à laquelle on décide d'interdire l'entrée de chevaux en Islande et de continuer l'élevage avec le cheptel existant sur l'île, aucun sang étranger ne fut mêlé à celui de ces chevaux dont les qualités ancestrales furent préservées intactes.

    Le cheval islandais est donc tel qu'il était il y a mille ans, un véritable témoin du passé. Il a notamment conservé les cinq allures (pas, trot, galop, amble et tölt ) qui étaient courantes chez les chevaux européens au début du millénaire avant les diverses sélections successives. De nombreuses races issues de chevaux exportés du continent européen à la Renaissance ont d'ailleurs conservé des allures latérales : Paso ou cheval des steppes péruviennes, Paso Fino en Amérique du sud équatoriale, Mangalarga au Brésil, cheval de selle américain (American Saddlebred)… Mais toutes ces races ne possèdent que quatre allures : l'Islandais est le seul à pouvoir présenter à la fois l'amble et le tölt.
    Alors que les Européens ont sélectionné les chevaux les plus grands, les plus lourds pour la guerre, éliminant ainsi différentes caractéristiques originelles, les chevaux Islandais sont restés tels quels, avec une grande variété de robes (alezan, pie, noir, isabelle, rouan), et des caractéristiques des chevaux primitifs tels les zébrures sur les membres et la raie de mulet.
    De nos jours, les Islandais continuent à faire preuve d'un protectionnisme acharné à l'égard de leurs chevaux : tout cheval quittant l'île ne peut y revenir.

    Ce petit cheval robuste a dû s'endurcir et s'adapter au climat hostile du cercle Polaire. Amené par bateau, lâché dans les immensités de cette île, il lui fallait chercher la nourriture sous la neige pour survivre aux rudes conditions climatiques de l'Islande. Une sélection naturelle s'opéra alors, donnant à la race sa robustesse. L'Islandais mesure en général entre 1,25 et 1,45m au garrot.
    Élevé en troupeau en semi-liberté (les saillies, le poulinage et l'élevage se font en liberté), son poil est épais et rude, et ses crins fournis. Son dos est court et souple, sa croupe puissante et son encolure forte. La tête sèche et expressive est assez grosse pour sa taille, caractéristique des chevaux rustiques. Ses membres sont courts, solides et ses sabots si durs qu'il n'est souvent pas nécessaire de les ferrer (en Islande le cheval est ferré à froid).
    Le cheval Islandais est avant tout un cheval utilitaire. Capable de porter 80 à 100 kg, il a un tempérament de feu et une intelligence vive. Courageux et indépendant, il est docile et d'humeur égale, prêt à collaborer avec son cavalier.

    Le cheval islandais vit longtemps, parfois plus de quarante ans ! À cause de sa longévité, il est tardif : il est débourré vers l'âge de cinq ans contre deux ou trois ans pour les autres chevaux en général.
    Il est enfin incroyablement résistant à la consanguinité. Depuis l'interdiction d'importation sur l'île, il y a plus de mille ans, les chevaux Islandais se sont reproduits entre eux. De plus, le climat rude de l'île ferme les routes et voies de communication entre certaines régions en hiver. Pourtant, même dans de petits élevages isolés, aucun problème lié à la consanguinité n'a surgi. Plus étonnant, les tares ont été éliminées du patrimoine génétique de la race par une rude sélection naturelle.




    • Les allures


    Le tölt et l'amble sont présents naturellement chez le cheval Islandais. Le travail des allures peut cependant permettre d'en améliorer la régularité, la netteté ou l'action.

    Le tölt (prononcez "teultt") est une allure naturelle marchée, claire, rythmée, à quatre temps égaux, qui peut varier progressivement de la vitesse du pas à celle du galop. L'attitude relevée et l'ondulation de la queue sont caractéristiques. D'apparence spectaculaire et saccadée cette allure est en fait la plus confortable qui soit, au point qu'un cavalier peut tenir un verre d'eau sans en renverser une goutte !
    Une partie des Islandais présente le tölt spontanément, même en liberté ; sous la selle, le tölt est obtenu facilement.

    L'amble est une allure à deux temps dans laquelle le cheval se déplace par latéraux. Les deux jambes du même côté se déplacent en même temps ; au moment de changer de côté, le cheval se trouve en suspension. À vive allure, l'amble est ce que le cheval Islandais peut offrir de plus spectaculaire (vitesse de course jusqu'à 45 km/h !). En randonnée, il est recherché pour son confort tant pour le cheval que pour le cavalier.




    • Harnachement


    Les chevaux islandais sont en général montés avec des selles au siège long permettant au cavalier de déplacer le poids de son corps de manière significative pour le cheval. La position de l'assiette conditionne les allures :
    - en avant dans la selle, voire en équilibre, pour le trot
    - au centre et assis pour ambler
    - en arrière pour le tölt.




    • En savoir plus


    The Icelandic Horse
    416 pages exclusivement consacrées au cheval islandais. Le livre le plus complet jamais édité. Histoire, tradition, illustration, poésie, actualité… Disponible en anglais.


    - Désinfection
    Pour protéger le cheval islandais des maladies équines inconnues sur l'île, il est interdit d'entrer en Islande avec du matériel d'équitation ou tout accessoire en cuir, y compris cuir huilé, déjà utilisés. Tous les vêtements d'équitation, chaussures et bottes doivent avoir été lavés à 40°C et/ou soigneusement nettoyés et désinfectés. Pas d'inquiétude… il est possible de faire nettoyer votre matériel à l'aéroport d'arrivée si les douanes vous contrôlent et que vous n'avez pas les documents requis.


    - 17e édition du Landsmót en 2008
    Tous les 4 ans, a lieu le Landsmót - Icelandic National Horse Show où des poneys présélectionnés sont jugés, approuvés et primés. A cette grande fête de renommée mondiale se rencontrent tous les passionnés de la race du monde.

    Découvrez nos randonnées en Islande

    Traditions équestres en Islande

    Le Cheval islandais

  • Transhumances d'Islande

     

    Traditions équestres en Islande

    Presque tous les Islandais montent à cheval et possèdent leur propre animal. La transhumance, qui conduit les chevaux des prairies aux zones montagneuses, ou le grand marché aux chevaux sont autant de traditions hautes en couleur perpétuée dans le Nord de l’Islande. Imaginez des chevaux libres et énergiques descendant de leur pâturage estival à travers de vastes territoires sauvages. Des juments et leur poulain, étalons et jeunes chevaux tracent leur chemin sur ces terres rudes, pas vraiment décidés à quitter leur liberté malgré le retour de l’hiver. Les transhumances annuelles, véritable tradition en Islande, prennent leurs racines dans un lointain passé, lorsque les pâturages entourant les fermes étaient précieusement conservés pour la récolte du foin.

    Découvrez l'un de nos voyages de transhumance

    Traditions équestres en Islande

    Transhumances d'Islande

Quel voyage en islande

Présents dans tout le pays, les chevaux font partie intégrante de la vie islandaise.

L'Islande, "ce pays de glace" est un pays merveilleux, une fois la glace brisée !

Direction le sud du pays pour une approche tout en douceur. A cheval, vous découvrez les paysages typiques islandais.

Pour des cavaliers intermédiaires : Au pied du volcan Helka

En famille : Sagas du sud

Pour les plus sportifs : Le tour du Landmannalaugar

A l'est, la région est accessible avec de courts transferts. Des galops sur les plages de sable noir, des nuits en ferme. Une ambiance différente !

La péninsule de Snaefekisness

Au nord, paysage volcanique et oiseaux rythment vos chevauchées.

Légendes du Nord

A l'ouest, région très isolée rejoint par avion vous permet de découvrir des endroits très sauvages.

Egilsstadir, royaume des elfes

Une traversée sportive du nord au sud vous offre un panorama complet de l'île.

La piste de Kjolur